Publicité

Mer de glace, Neuralink et la fécondité mondiale d'ici 2100 : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 21 mars 2024 : la Mer de glace comme source d'électricité, Neuralink permet à un tétraplégique de jouer aux échecs et la fécondité continuera de diminuer d'ici à 2100.

L'actualité des sciences du 21 mars 2024, c'est :

En fondamental : Plongez dans les entrailles de la Mer de glace, gigantesque glacier mais aussi fournisseur d'électricité.

  • Au-dessus de Chamonix, au cœur de la montagne, les ingénieurs sont parvenus à capter l'eau de fonte saisonnière du glacier de la Mer de glace.

  • Sa production d’électricité correspond à la consommation annuelle de 50.000 personnes, grosso modo cinq fois la population de la ville de Chamonix.

  • Une fois l’eau captée sous le glacier, elle transite sur seulement trois kilomètres pour parvenir à la turbine du site hydroélectrique des Bois.


En santé : Neuralink diffuse une vidéo d'un homme tétraplégique jouant aux échecs par la pensée.

  • Elon Musk avait annoncé en janvier 2024 que Neuralink avait posé son premier implant cérébral sur un patient dans le cadre d'essais cliniques.

  • Noland Arbaugh, 29 ans, tétraplégique depuis un accident de voiture, a raconté jouer aux échecs et au jeu vidéo "Civilization" ou encore prendre des cours de japonais et de français grâce à un implant cérébral qui lui permet, seul, de contrôler la souris d'un ordinateur.

  • "C'est fou", "c'est tellement cool", a lâché le jeune homme, tout sourire, dans une vidéo diffusée en direct par l'entreprise Neuralink sur les réseaux sociaux X et Reddit.


En santé : La fécondité continuera de baisser en France et dans le monde d'ici 2100, voici pourquoi.

  • Baby-boom dans les pays à faibles revenus et "baby-crash" dans les pays riches, un monde démographiquement divisé nous attend dans seulement quelques décennies.

  • En 2050, plus des trois quarts des pays du monde n'auront pas assez d'enfants pour que la taille de la population se maintienne, une proportion qui passera à 97% des pays en 2100.

  • Avec 1,68 enfant par femme en 2023, la France reste le pays européen avec la plus forte fécondité, précise cependant un nouveau rapport de l'Institut national des études démographiques.


En archéologie : Découverte des premiers bateaux qui ont sillonné la [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi