Publicité

Menaces terroristes en France: l'Éducation nationale annonce la création d'une force mobile scolaire

La ministre française de l'Éducation, Nicole Belloubet, a annoncé la création d'une « force mobile scolaire » nationale qui pourra être envoyée dans les établissements en cas de « difficultés » en termes de sécurité. La veille, elle avait préféré suspendre toutes les messageries des collèges et lycées ENT. Ce sont ces messageries qui ont été utilisées pour diffuser des menaces contre des dizaines de lycées depuis une semaine.

En déplacement ce vendredi 29 mars dans un lycée professionnel de Bordeaux, visé par des « menaces », la ministre a annoncé la création d'une « force mobile scolaire » nationale. Selon des informations recueillies par l'AFP, cette force serait « composée d'une vingtaine d'agents de l'Éducation nationale », serait « mise en place à la rentrée 2024 ». Elle « aura une mission de sécurité à l'intérieur de l'établissement, d'apaisement et de pédagogie ».

La fermeture annoncée par la ministre de l'Éducation va permettre de réinitialiser tous les comptes pour sécuriser les ENT. Il est probable que les identifiants aient été piratés il y a assez longtemps déjà, non pas par des terroristes de l'étranger, mais par des jeunes Français. Un suspect de 17 ans a d'ailleurs été interpellé jeudi 28 mars en région parisienne et placé en garde à vue.

Jeudi 28 mars, une réunion avait eu lieu au ministère sur la sécurité numérique en milieu scolaire, pour définir « mieux sécuriser les espaces numériques de travail et les logiciels de vie scolaire, à court et moyen terme ». « Avec les représentants des élus et les éditeurs, nous allons déployer un véritable bouclier numérique », a promis Nicole Belloubet sur le réseau social X.


Lire la suite sur RFI