Les meilleurs et les pires déodorants, selon 60 millions de consommateurs

morning routine putting on deodorant (Peter Dazeley via Getty Images)

Pour permettre aux Français de faire le bon choix lorsqu'ils se retrouvent devant le rayon des déodorants, 60 millions de consommateurs a passé au crible 22 références. Petit tour d’horizon.

C’est souvent la même rengaine. Devant le rayon des déodorants au supermarché ou en parapharmacie, nous sommes bien souvent perdus face au large choix de produits proposés. Alors pour nous aider à y voir un peu plus clair, 60 millions de consommateurs a passé au crible 22 références : huit certifiées bio, une majorité de formats bille, des aérosols dont un format compressé et trois références pour jeunes ados (dès 8, 10, ou 12 ans). Des produits classés ensuite en cinq catégories, de A (vert, sans réserve d’utilisation) à E (rouge, utilisation déconseillée).

Premier enseignement : les déodorants pour hommes (Axe, Mennen, Nivea Men, Brut, Florame) font partie des pires, tous sont notés D ou E. S’ils sont en bas du classement, d’autres références, qui semblaient dans l'imaginaire collectif avoir bonne presse, les suivent de près. C’est notamment le cas des déodorants avec la certification bio et ceux qui ciblent les jeunes. Concrètement, aucun d’eux ne sont exempts de substances irritantes ou problématiques. À titre d’exemple, le déodorant Avène, pour les 12 ans et plus, est notamment pointé du doigt pour l’utilisation d’ingrédients polluants (polymères, silicones, ammoniums quaternaires, EDTA).

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Les déodorants ? C’est une soupe dangereuse pour la santé"

Attention aux produits avec de l’alcool

Les produits avec de l’alcool sont également en ligne de mire. Ils sont très irritants sur une peau fraîchement rasée ou épilée. C’est le cas d’une référence Monsavon qui indique l’alcool comme premier ingrédient. Malgré tout, il reste très bien classé et sort dans le trio de tête grâce à sa formule globalement vertueuse. Même prudence à avoir pour les déodorants aux substances parfumantes qui sont généralement sensibilisants. Seul le produit testé de la marque Vichy se démarque car il n’en indique aucune.

Enfin, 60 millions de consommateurs recommande de faire attention aux produits contenant des sels d’aluminium, suspectés d’être des perturbateurs endocriniens et d’avoir des effets cancérogènes. Ils sont généralement présents dans les antitranspirants mais certains déodorants peuvent en contenir. La vigilance est donc de mise.

VIDÉO - Comment réaliser son déodorant ?