Publicité

Voici la meilleure campagne de prévention contre ces cancers qui touchent les hommes

Voici la meilleure campagne de prévention contre ces cancers qui touchent les hommes
Sean Murphy / Getty Images Voici la meilleure campagne de prévention contre ces cancers qui touchent les hommes

« Du sang dans votre pipi ? Contactez votre médecin généraliste !  » Voilà le message que les Anglais peuvent désormais viser avec leur urine au moment de passer aux toilettes publiques. La nouvelle campagne de prévention contre les cancers de la vessie, des reins et de la prostate de par le NHS (National Health Service, la sécurité sociale britannique) décore en effet les petits tapis anti-éclaboussures des toilettes pour hommes à partir de ce mercredi 6 décembre.

Dans les pubs, restaurants, magasins, hôtels, même dans les stades de foot, ce message rappelle que le sang dans l’urine est l’un de symptômes les plus courants de ces cancers. D’autres signes d’alerte incluent la difficulté à uriner, l’envie fréquente et soudaine de faire pipi, ainsi que la présence d’un gonflement sur le dos, sous les côtes ou dans le cou. Avec 75.000 nouveaux malades par an au Royaume-Uni et 90.000 en France, la maladie touche principalement les hommes.

L'un des messages de la NHS.
NHS L'un des messages de la NHS.

Un sondage de la NHS révèle que 46 % des personnes interrogées ne le considèrent le sang dans les urines pas comme un symptôme, d’où cette campagne, qui veut pousser les Anglais à aller se faire examiner pour déceler la maladie au plus vite. Et le message est efficace : 71 % des sondés affirment ainsi qu’ils seraient plus enclins à contacter le médecin après avoir lu le message inscrit sur les petites grilles des urinoirs.

Mieux vaut prévenir que guérir

« Tout le monde doit être mieux sensibilisé – veuillez rechercher tout changement qui pourrait être inhabituel pour vous – et faites-vous examiner tôt, cela pourrait vous sauver la vie », explique le professeur Peter Johnson, directeur national de la clinique pour le cancer. L’objectif est d’atteindre les trois quarts de diagnostics précoces avant 2028, pour faire baisser le terrible bilan annuel de 20.000 morts par an dus à ces maladies.

Pour y arriver, le NHS ne passe pas par quatre chemins. L’originalité de cette campagne qui ne mâche pas ses mots, c’est bien sûr son mode de diffusion. Si les toilettes publiques sont au cœur de cette campagne, c’est bien parce que plus de la moitié des Anglais utilise les urinoirs publics au moins une fois par semaine.

Le partenaire inattendu des services de santé, c’est une entreprise répondant au nom évocateur (pour les anglophones) de P-Wave. C’est le leader outre-manche des produits pour urinoirs, et donc des fameuses petites grilles. « Nous sommes fiers de cette façon simple et créative de transmettre un message qui pourrait sauver des vies, » se réjouit ainsi Dave Carson, manager de la marque.

À voir également sur Le HuffPost :

Interdiction des « Puffs », première étape franchie à l’Assemblée nationale

Les urinoirs, lieux de malaise et de masculinité exacerbée, du collège à l’âge adulte