Publicité

Meghan Markle : "Succomber à la douleur…", la femme du prince Harry révèle avoir été harcelée pendant ses grossesses

Ce vendredi 8 mars, Meghan Markle était attendue à Austin, Texas, pour prendre la parole d'une conférence consacrée au leadership féminin dans le cadre du festival South by Southwest (SXSW). Participaient également à l'échange l'actrice Brooke Shields et la journaliste Katie Couric, célèbre militante féministe américaine.

Lors de cette table-ronde intitulée Briser les barrières, façonner les récits : comment les femmes dirigent sur et derrière l'écran, la duchesse de Sussex a révélée avoir été la cible de cyber-harcèlement pendant ses deux grossesses, en 2019 et en 2021. Installé au premier rang, Harry a écouté attentivement les mots poignants de sa femme.

Ce récit bouleversant de Meghan Markle

"Je garde mes distances pour mon bien-être, mais la plupart des brimades et des abus que j’ai subis sur les médias sociaux et en ligne ont eu lieu lorsque j’étais enceinte d’Archie et de Lili", s'est souvenue la mère de famille qui avait également dû essuyer les commentaires racistes de la famille royale britannique pendant sa première grosses.

Et de poursuivre, révoltée : "Je ne comprends pas pourquoi les gens sont si haineux. Ce n’est pas méchant, c’est cruel. Pourquoi faire cela alors que vous êtes enceinte ou que vous êtes mère ? C’est une période si tendre et si sacrée…”. Pour rappel, la duchesse de Sussex avait quitté les réseaux en sociaux en 2020 alors qu'elle prenait ses distances avec la Firme. Elle n'a repris ses activités (...)

Lire la suite sur Closer

Chemin de Vie : vous et votre couple si vous cheminez dans le 6
"C’est une mise en scène !" : Christine, la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès, ne croit pas en la théorie officielle
Paris : un règlement de comptes entre cambrioleurs de la même équipe tourne à la torture
Régime : cet aliment incontournable pour ne pas prendre de poids à la ménopause
Miss Monde 2024 : Miss République Tchèque gagnante, déception pour Clémence Botino, loin du compte