Publicité

Meghan Markle confie avoir été victime de cyberharcèlement "haineux" quand elle était enceinte

"C'est cruel. Pourquoi faire ça?" À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes ce vendredi 8 mars, Meghan Markle a été invitée à s'exprimer lors d'une conférence à Austin, au Texas, sur la "toxicité sans fin" en ligne dont elle a été victime depuis son entrée dans la famille royale britannique, a relayé Sky News.

Selon la duchesse de Sussex, "la majeure partie du harcèlement et des abus" qu'elle a subis l'a été durant ses deux grossesses en 2019 et 2021. "Pour [s]on bien être", elle "garde désormais ses distances" avec les réseaux sociaux, a-t-elle confié devant son mari, le prince Harry, assis au premier rang.

Protéger sa "santé mentale"

Alors qu'Archie est né au Royaume-Uni, sa soeur Lilibet est née en Californie où ses parents ont déménagé, se mettant en retrait de leurs obligations royales pour fuir des tensions avec les autre héritiers de la couronne britannique et la pression des médias britanniques.

Sur les réseaux sociaux, la "santé mentale" de Maghan Markle a continué à être mise à mal, surtout lors de "moments tendre et sacré" que sont les grossesses ou la maternité.

"Pourquoi les gens seraient si haineux?, s'est-elle demandé depuis Austin. Ce n'est pas méchant, c'est cruel. Pourquoi faire ça?"

Et d'ajouter: "Vous pourriez y succomber, ou presque succomber à la douleur que cela représente."

Article original publié sur BFMTV.com