Publicité

Harry et Meghan sur Netflix : trois heures de pleurnicheries

Au royaume des nantis, la vie est parfois bien compliquée…   - Credit:HANDOUT / Courtesy of Prince Harry and Meg / AFP
Au royaume des nantis, la vie est parfois bien compliquée… - Credit:HANDOUT / Courtesy of Prince Harry and Meg / AFP

On attendait beaucoup du documentaire de Harry et Meghan : promis, juré, l'heure était venue de rétablir la vérité sur leur histoire, charcutée et déformée, selon eux, par les tabloïds. Le résultat est une longue plainte sur leur histoire d'amour contrariée, une litanie de griefs poussée depuis les canapés moelleux de leur nid d'aigle californien, avec vue sur le Pacifique… Trois heures de pleurnicheries, d'états d'âme et d'explications sommaires, soutenus par les témoignages de proches ou d'amis convoqués devant les caméras de Netflix pour rappeler le contexte ou dire tout le bien qu'ils pensent des exilés outre-Atlantique.

Finalement, le téléspectateur n'apprend pas grand-chose, tant la vie des Sussex est relayée sans cesse dans les médias : le premier chapitre s'intéresse plus à l'enfance et la vie de Harry, le second revient sur celle de Meghan et le troisième épisode se termine juste avant la célébration de leur mariage, en mai 2018 – les trois suivants, proposés le 15 décembre, reviendront sur leur départ de Buckingham. Les amateurs d'histoires people apprécieront les détails de leur rencontre, en 2016, via Instagram, par le biais d'un copain qui a partagé une photo de Meghan déguisée en chien… Harry – qui se faisait appeler à l'époque Prince Haz –, plutôt intrigué, entra alors en contact téléphonique avec l'actrice, et tous deux commencèrent à échanger des textos qu'ils n'hésitent pas à déballer pour la première fois. Ils finirent par se donner rende [...] Lire la suite