Mélatonine : ces compléments alimentaires sont en vente partout... mais peuvent être dangereux

·2 min de lecture
L’association recommande de bien lire les étiquettes des produits afin d’être au courant des contre-indications et des possibles interactions (Getty Images/iStockphoto)

Selon une analyse menée par 60 millions de consommateurs, les compléments alimentaires à base de mélatonine n'affichent pas suffisamment d'informations sur les étiquettes. Explications.

La mélatonine, une alliée pour retrouver des nuits apaisées. Contenue dans certains compléments alimentaires, cette hormone est sécrétée naturellement pendant la nuit afin de favoriser l’endormissement. Dans son numéro de novembre 2021, l’association 60 millions de consommateurs s’est intéressée à ces compléments alimentaires en examinant les étiquettes et la composition de 16 produits avec de la mélatonine.

La réglementation française autorise la commercialisation de compléments alimentaires apportant moins de 2 mg de mélatonine par jour sans prescription médicale. Ils sont en vente sur internet, dans les magasins bio, sur les étals des pharmacies, etc. 60 millions de consommateurs pointe un manque d’information.

L’association recommande de bien lire les étiquettes des produits afin d’être au courant des contre-indications et des possibles interactions. "Par exemple, dans notre sélection, à l’exception de Somdor + Mélatonine (Granions), aucun produit ne précise que la mélatonine est déconseillée chez les personnes épileptiques, asthmatiques, souffrant de troubles de l’humeur, du comportement ou de la personnalité, de maladies auto-immunes et inflammatoires. Ce sont pourtant les conclusions d’un avis publié en 2018 par l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail", résume 60 millions de consommateurs sur son site internet.

VIDÉO - Certains compléments alimentaires associés à un risque de cancer

Prise en charge globale

Bon point, 60 millions de consommateurs rapporte que tous les produits étudiés respectent l’obligation de conditionner à un avis médical l’emploi de compléments alimentaires par les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants. "Avant de prendre un complément alimentaire, il faudrait que chacun prenne conseil auprès d’un professionnel de santé", recommande Catherine Bennetau-Pelissero, professeure à l’université de Bordeaux et responsable d’un diplôme sur les compléments alimentaires, citée par l’association de consommateurs.

Pour une efficacité maximale, il est recommandé de bien prendre ce complément alimentaire au bon moment, soit 1h30 avant d’aller se coucher. Mais, à ce niveau, les explications inscrites sur la notice sont trop imprécises et ne donnent aucune indication claire sur la prise de ces produits. "Il faut une prise en charge annexe, avec notamment un agenda du sommeil, pour tirer profit de la mélatonine. Mais la prise en charge des troubles du sommeil n’est pas du tout organisée en France", constate le Pr Hervé Vespignani, neurologue, directeur médical des centres de sommeil BioSerenity de Nancy. Enfin, attention à la prise prolongée des compléments alimentaires à base de mélatonine, ces produits ne doivent pas être pris plus de trois mois.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, je m’inquiète en tant que médecin, il y a une conséquence du Covid dont personne ne parle"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles