Publicité

"Cela aurait pu le tuer" : les médecins retirent du nez d'un homme 150 insectes qui se nourrissaient de ses sinus

Certaines larves identifiées dans le nez du patient étaient aussi grosses que le bout d'un petit doigt.

Des dizaines de larves se sont nourries du nez du patient (Getty Images)

Au début du mois de février, un Américain s'est rendu à l'hôpital à cause de saignements de nez, d'un gonflement des lèvres et d'importantes douleurs. "En quelques heures, mon visage a commencé à enfler, mes lèvres ont enflé, je pouvais à peine parler", a raconté le patient à First Coast News dans des propos relayés par le HuffPost. Et d'ajouter : "Je ne pouvais même pas me lever pour aller aux toilettes sans que mon nez saigne".

Le patient a commencé à ressentir certains symptômes dès le mois d'octobre mais il a attendu plusieurs mois avant de consulter un professionnel de santé. À son arrivée, un médecin a inspecté l'intérieur de son nez avec une caméra. Il a découvert la présence de plusieurs dizaines d'insectes qui se nourrissaient de son nez et de ses sinus. Certains insectes étaient aussi gros que le bout de son petit doigt.

Un manque d'hygiène

Dans un premier temps, le médecin a essayé d'utiliser l'aspiration pour éliminer les insectes qui étaient au stade larvaire. Mais ils étaient trop gros, il a donc été contraint de les extraire un à un du nez de l'homme. "Je savais qu'il avait de gros problèmes, il y avait une érosion qui se produisait près de la base du crâne, tout près de son œil et de son cerveau. Ils étaient juste contre la base de son crâne, juste sous le cerveau, cela aurait pu le tuer", raconte le médecin.

À LIRE AUSSI >> Cheveux, salissures, sperme : vous n’imaginez pas ce qui se cache sur vos mains

Comment ces insectes se sont-ils installés à cet endroit ? Tous ont été envoyés pour des analyses afin de déterminer leur espèce. Le patient pense que sa pratique de la pêche et ses mauvaises habitudes d'hygiène lors de la manipulation de poissons morts pourraient être en cause. "Avant, je me rinçais les mains dans la rivière, maintenant, j'utilise un nettoyant pour faire un meilleur travail et je ne me touche plus le nez ni la main", a expliqué l'homme.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Ce sont les 5 signes qui me permettent de définir si un patient est en bonne santé"