Publicité

"Mean Girls", "Wonka"... Pourquoi les comédies musicales ne s'assument plus au cinéma ?

Paramount / Warner
Paramount / Warner

Crédits photo : Paramount / WarnerLa séquence est devenue virale sur les réseaux sociaux. Une vidéo, depuis supprimée de X / Twitter, montre les spectateurs américains d'une séance du film "Mean Girls" pousser des cris d'exaspération alors qu'un personnage se met à chanter à l'écran. La raison ? Elle est aussi simple qu'incongrue : le remake du film culte "Lolita malgré moi" est une comédie musicale. Mais cet aspect n'a jamais été mis en avant dans le marketing, que ce soit dans les bandes annonces ou les affiches promotionnelles. Ces dernières semaines, "Wonka" (avec une musique signée Neil Hannon du groupe The Divine Comedy) et "La couleur pourpre", eux aussi musicaux, ont subi le même traitement. Une stratégie payante puisqu'ils se sont imposés comme des succès commerciaux (plus de 500 millions de dollars recettes pour "Wonka", un démarrage tonitruant surprise pour "La couleur pourpre"), mais qui met en avant un problème plus profond : les comédies musicales ne sont plus en odeur de sainteté à Hollywood. Pire, elles feraient même fuir le public.

"On doit s'adresser à un public plus large"


C'est ce que relate Marc Weinstock, président du marketing global de Paramount, à Variety : « Si vous commencez en disant comédie musicale, vous prenez le risque de rebuter le public. Nous ne voulions pas nous précipiter et dire que c'est une comédie musicale parce que les gens ont tendance à voir ça d'une manière différente ». Pour le distributeur de "Mean Girls", son film est « une grande comédie avec de la musique »...

Cliquez ici pour voir la suite