Mayenne: la jeune joggeuse admet avoir menti

·1 min de lecture

L'adolescente de 17 ans, qui avait déclaré avoir été enlevée par deux ravisseurs en début de semaine, a admis avoir menti. 

Fin de l'histoire qui tenait en haleine la Mayenne ? La jeune fille de 17 ans portée disparue le 8 novembre 2011 et retrouvée deux jours plus tard saine et sauve, a admis «avoir menti», selon les propres termes du communiqué de la procureure de la République de Laval Céline Maigné. Dans un premier temps, l'adolescente avait déclaré avoir été enlevée par deux ravisseurs. Une enquête pour enlèvement et séquestration avait même été ouverte. Selon elle, les «blessures sont accidentelles». Elle a déclaré devant les enquêteurs s'être rendue à pied à Sablé-sur-Sarthe et avoir découpé elle-même son tee-shirt avec des ciseaux.

Elle a exprimé ses regrets

La jeune fille, scolarisée dans un lycée de Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), était partie de son domicile à Saint-Brice lundi 8 novembre vers 16 heures pour faire son jogging. Sa disparition avait été signalée à 18h40 par ses parents. Son père s'était rendu sur le parcours habituel réalisé par sa fille lorsqu'elle faisait son jogging sans parvenir à la retrouver. «Il a découvert différents effets appartenant à sa fille», éléments en cours d'expertise, avait précisé Mme Maigné qui a décrit cette dernière comme «parfaitement insérée, entourée, sportive». Elle regrette ce vendredi avoir provoqué une telle mobilisation - 200 militaires avaient ratissé les lieux proches de sa «disparition présumée». L'adolescente fera désormais l'objet d'une procédure pour «dénonciation d'infraction imaginaire» mais il reste des zones d'ombre à éclaircir.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles