Publicité

Matthieu Lartot amputé : pourquoi il aurait perdu sa jambe même sans cancer, "C’était inéluctable"

Son combat a débuté lorsqu'il n'avait que 16 ans. Matthieu Lartot jouait au rugby lorsqu'il a ressenti une très vive douleur au genou. Il consulte de nombreux médecins mais le diagnostic ne tombera qu'un an et demi plus tard puisque son cancer est très rare. "La veille de mes 18 ans, on m'a opéré pour me retirer le genou et poser une prothèse", a-t-il ainsi confié à nos confrères de Paris Match, le 17 août 2023. Il a ensuite dû passer par la case de la chimiothérapie, radiothérapie et à cause d'une grave infection, il a dû passer plusieurs mois à l'hôpital. Depuis, il a assuré ne pas vivre avec la peur que la maladie revienne. "J'ai été sous surveillance pendant cinq ans et j'étais sorti de la maladie, même si je vivais avec le handicap qu'elle m'avait laissé", a encore raconté le journaliste sportif avant d'en dire un peu plus sur ce handicap qui ne se voyait pas à la télévision. "Je suis un homme tronc : mais je pouvais difficilement plier le genou, ma jambe était atrophiée, elle faisait quatre centimètres de moins que l'autre. Je compensais beaucoup, j'avais mal au dos..."

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Matthieu Lartot (@matthieulartot)

Matthieu Lartot : "Il aurait été impossible de changer la prothèse"

"Je savais qu'un jour j'allais repasser sur le billard. Ma prothèse avait une durée de vie limitée. La chirurgienne qui m'a opéré m'a même (...)

Lire la suite sur Closer

Julia Vignali : cet étonnant projet qu'elle prépare avec son mari, Kad Merad
Britney Spears célibataire : divorcée de Sam Asghari, elle se retrouve seule au monde
Canicule en France : va-t-il faire chaud dans votre ville ce vendredi 18 août ?
Mort de Jane Birkin : le déchirant souvenir de son petit-fils Roman, premier arrivé sur les lieux
Mort de Gérard Leclerc : l'allusion de Julien Clerc, son frère, à leur père, sur scène (vidéo)