Matthew McConaughey renonce (pour l'instant) à devenir gouverneur du Texas

·2 min de lecture
Matthew McConaughey pris en photo le 7 septembre 2018 à Toronto au Canada. (Photo: Mario Anzuoni via Reuters)
Matthew McConaughey pris en photo le 7 septembre 2018 à Toronto au Canada. (Photo: Mario Anzuoni via Reuters)

ÉTATS-UNIS - Matthew McConaughey met provisoirement ses ambitions politiques de côté. L’acteur hollywoodien a déclaré ce dimanche 28 novembre qu’il ne serait finalement pas candidat au poste de gouverneur du Texas, ou en tout cas pas “pour le moment”, après des mois de spéculations.

“En tant que gamin né dans la petite ville d’Uvalde au Texas, il ne m’est jamais venu à l’esprit que l’on puisse un jour envisager que je détienne une responsabilité politique”, a expliqué l’acteur oscarisé dans une vidéo de 3 minutes, mise en ligne sur son compte Instagram et visible ci-dessous.

La perspective d’une candidature de la star d’Interstellar, âgée de 52 ans, avait emballé certains cercles de gauche en désaccord avec l’actuel gouverneur républicain Greg Abbott, dont la loi très restrictive contre l’avortement est contestée devant la Cour suprême des États-Unis.

“C’est un chemin intimidant et inspirant auquel réfléchir. C’est aussi un chemin que je choisis de ne pas emprunter pour le moment”, a-t-il ajouté.

McConaughey mieux placé que le candidat démocrate?

Certains sondages avaient avancé que Matthew McConaughey s’en sortirait mieux contre Greg Abbott, en quête d’un troisième mandat - scrutin prévu en novembre 2022) - que le candidat démocrate Beto O’Rourke, ancien candidat aux primaires démocrates pour la présidentielle.

Début novembre, Matthew McConaughey avait laissé entendre, lors d’un entretien avec l’AFP chez lui à Austin, qu’il pourrait envisager d’être candidat au poste de gouverneur du Texas. “C’est une voie possible”, avait-il dit. Il s’était décrit comme “agressivement centriste”, ajoutant: “Non pas parce que c’est le lieu du grand compromis, mais parce que c’est l’endroit où il faut être par rapport à la gauche et à la droite. C’est un créneau audacieux, celui des hors-la-loi.”

Dans sa vidéo diffusée dimanche, Matthew McConaughey a expliqué que sa réflexion sur l’Etat et la politique nationale lui avait enseigné que “nous avions des problèmes que nous devions régler; que notre vie politique devait avoir un nouvel objectif” et “que nous avions des fractures qui ne guérissaient pas”.

L’acteur l’a assuré, il utilisera désormais son temps à soutenir des entreprises et des fondations “qui ouvrent des voies aux gens pour réussir dans la vie”.

À voir également sur Le HuffPost: Le Prince Harry très critiqué aux États-Unis pour avoir dit du mal du premier amendement

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles