Publicité

Masters of the Air (Apple TV +) : l'entrainement militaire intense d'Austin Butler et Barry Keoghan avec un vétéran de la guerre du Vietnam

"Pendant la Seconde Guerre mondiale, des pilotes de chasse risquent leur vie au sein du 100e groupe de bombardement, une confrérie unie par le courage, les défaites et les victoires." Cette histoire est celle de Masters of the Air, la nouvelle série Apple TV + dont les deux premiers épisodes sont disponibles depuis ce vendredi 26 janvier (un épisode sera mis en ligne ensuite chaque vendredi jusqu’au 15 mars).

Pour assurer comme il se doit dans cette plongée tendue en pleine zone de guerre, le casting mené par Austin Butler (Dune 2, Elvis), Callum Turner (Les Animaux fantastiques) ou encore Barry Keoghan (Saltburn, Les Banshees d'Inisherin) a eu droit à une préparation intense. Pendant deux semaines, ils ont vécu en vase clos dans un boot camp dirigé par un ancien Marine, vétéran de la guerre du Vietnam. "Nous avons eu la chance de bénéficier d'un camp d'entraînement de deux semaines au moment où nous avons commencé. C'était une façon incroyable de poser les bases d'une équipe, vous savez, nous tous en tant que frères", a confié Austin Butler à Fox News.

"C'était tout simplement incroyable parce que nous avions l'histoire du monde à cette époque et de la Seconde Guerre mondiale, nous avions les aspects techniques de l'embarquement dans un B-17 et tous les rôles spécifiques que nous jouions (…) Nous avons donc passé du temps avec les pilotes à apprendre tout ce que nous pouvions sur un B-17 dans le cockpit. Et [...] ce temps était vraiment essentiel. Je veux dire que cela s'ajoute à tout le travail individuel que nous avons fait sur nos personnages, en lisant, en regardant et en faisant tout ce que nous pouvions faire", a-t-il ajouté.

"C'était fou... Le processus normal de répétition consiste à entrer, à discuter, à prendre un café, à parler du personnage. Là, nous sommes arrivés et il y avait un homme de 60 ou 70 ans qui nous faisait porter des uniformes de l'armée et nous traitait d'asticots (…) Nous avons tous dû revêtir ces uniformes, nous rencontrer et apprendre à nous connaître en tant que personnages. ... C'était donc un processus unique et une période très étrange, mais c'était tellement enrichissant, tellement enrichissant, et je pense que cela se voi...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi