Martinique: Gabriel Attal dénonce les "tirs totalement inacceptables" ayant visé des journalistes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les coups de feu ayant visé des journalistes en Martinique dans la nuit de jeudi à vendredi sont "totalement inacceptables", s'est ému le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV-RMC ce vendredi.

Plusieurs journalistes, dont trois de BFMTV, ont été visés par des coups de feu dans la nuit de jeudi 25 à vendredi dans un quartier de Fort-de-France alors qu'ils couvraient les violences urbaines nocturnes en Martinique.

"Rendre hommage aux journalistes"

"Je veux rendre hommage aux journalistes. On ne peut pas accepter en France (...) qu'ils soient pris pour cible quand ils font leur travail et qu'ils se retrouvent à essuyer des tirs à balles réelles. C'est totalement inacceptable", a assuré Gabriel Attal sur notre antenne ce vendredi matin.

Face aux violences, le porte-parole a rappelé que le gouvernement "envoie des forces supplémentaires", avec "à ce jour 2250 officiers de police, gendarmerie, RAID, GIGN, qui sont mobilisés" rien qu'en Guadeloupe.

Il y a aussi une "fermeté dans les interpellations", avec "plus de 100 qui ont eu lieu ces derniers jours", a précisé Gabriel Attal. "Et je l'espère fermeté dans les condamnations" prononcées par la justice dans les jours à venir, a-t-il encore assuré. 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Antilles: la contestation continue, le couvre-feu imposé en Martinique :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles