Martinique: Darmanin annonce le maintien d'un renfort de 72 gendarmes mobiles

Martinique: Darmanin annonce le maintien d'un renfort de 72 gendarmes mobiles
Gérald Darmanin en visite à Lyon, le 30 juillet 2022. - THIERRY ZOCCOLAN - AFP
Gérald Darmanin en visite à Lyon, le 30 juillet 2022. - THIERRY ZOCCOLAN - AFP

Un escadron de 72 gendarmes mobiles envoyé fin novembre en Martinique pour lutter contre les violences sur l'île sera maintenu jusqu'en mai, a annoncé lundi le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin.

Un groupe tactique de gendarmerie et un second escadron de gendarmerie mobile, soit 72 gendarmes supplémentaires, avaient été déployés en Martinique quelques jours après une fusillade qui avait fait plusieurs blessés.

Selon le ministère, après six semaines, près de 9950 contrôles ont été réalisés et 175 individus interpellés.

"Les gendarmes ont effectué 12 opérations ciblées sur des points de deal aboutissant à la saisie de 56 kg de cannabis, 50 kg d'herbes et 39 kg de cocaïne" et "deux opérations nocturnes par semaine" ont été menées, l'une sur "les rodéos urbains (menant à plusieurs confiscations) et une opération de lutte contre la délinquance aux abords du quartier sensible des Terres-Sainville et dans le centre-ville de Fort de France".

Un maintien "a minima" jusqu'en mai

D'après le ministère, "aucun homicide par arme à feu n'a été perpétré depuis mi-novembre, aucun fait de violences aggravées similaire à ceux de novembre 2022 ne s'est produit et les vols à main armée qui connaissaient une hausse exponentielle depuis l'été ont baissé de 50% en décembre".

Ces résultats ont incité Gérald Darmanin et le ministre délégué chargé des Outre-mer, Jean-François Carenco, à maintenir l'escadron de gendarmerie mobile, "a minima" jusqu'en mai".

L'envoi de renforts, sollicité par le préfet de la Martinique Jean-Christophe Bouvier, avait été décidé après les fusillades survenues dans deux établissements de loisirs nocturnes mi-novembre dans la commune de Rivière-Salée (Sud) au cours desquelles huit personnes avaient été blessées.

La lutte contre les trafics de stupéfiants et la circulation des armes à feux sont une priorité en Martinique où 25 homicides ont été commis au cours de l'année 2022.

Article original publié sur BFMTV.com