Publicité

Pour Martin Scorsese, les réalisateurs doivent "contrôler" la technologie, pas la craindre

Les réalisateurs devraient mettre la technologie au service de leur "voix" plutôt que de craindre qu'elle n'achève l'industrie du cinéma, a déclaré mardi le légendaire réalisateur hollywoodien Martin Scorsese à Berlin.

"Je ne pense pas du tout que le cinéma soit en train de mourir, non, je pense qu'il se transforme", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse au festival de la Berlinale, où lui sera décerné un Ours d'or d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Le réalisateur de 81 ans, en lice pour la 10e fois pour l'Oscar du meilleur réalisateur pour Killers of the Flower Moon, a évoqué le cinéma de sa jeunesse.

"Si l'on voulait voir un film on allait au cinéma - un bon ou un mauvais cinéma, mais (...) c'était toujours une expérience collective", a-t-il déclaré.

Avec l'évolution actuelle "si exhaustive et rapide" de la technologie du divertissement, "la seule chose à laquelle (les cinéastes) peuvent vraiment se raccrocher est la voix individuelle".

"On ne devient pas l'esclave de la technologie"

Pour le réalisateur de Taxi Driver, dont les vidéos ludiques avec sa fille Francesca ont fait de lui une star des réseaux sociaux, peu importe le support: "La voix individuelle peut s'exprimer sur TikTok ou dans un film de quatre heures ou une mini-série de deux heures".

"Je ne pense pas que nous devrions laisser la technologie nous effrayer. Je pense qu'on ne devient pas l'esclave de la technologie", a-t-il déclaré. "Maîtrisons la technologie et envoyons-là dans la bonne direction", a-t-il élaboré, invitant à se concentrer sur la "voix" des réalisateurs en évitant de "consommer et jeter".

Martin Scorsese a recommandé de revenir encore et encore aux grandes oeuvres: "Peut-être que si vous voyez le film 30 ans plus tard, le film a changé (alors qu')en réalité, le film est le même mais vous avez changé".

"Vous pourrez peut-être grandir avec les films, comme en écoutant les symphonies de Beethoven - elles changent à chaque fois", a-t-il ajouté.

Prochain film dédié à la foi catholique

Interrogé sur ses films récents préférés, le cinéaste a cité Past Lives de Céline Song et Perfect Days de Wim Wenders, également dans la course aux Oscars.

Après les Oscars le mois prochain, il dit vouloir se concentrer sur son prochain projet, qui traitera probablement d'un des thèmes récurrents de son oeuvre, sa foi catholique, espérant qu'il "incite à la réflexion" tout en étant "divertissant".

Martin Scorsese a raconté avoir rencontré le pape François à plusieurs reprises et discuté avec lui de "façons plus nouvelles de penser les fondamentaux du christianisme". Le festival du film de Berlin se déroule jusqu'à dimanche.

Article original publié sur BFMTV.com