Marrakech du rire 2022 : "gênante", "torture"... les humoristes comme Camille Lellouche et Kev Adams critiqués sur Twitter

Ce mardi 19 juillet 2022, M6 a diffusé la dixième édition du Marrakech du rire, ce spectacle d'humour créé par Jamel Debbouze et porté par de nombreux humoristes. Un festival qui passionne toujours autant le comédien, mais qui n'est jamais simple à monter. "Il m'a coûté cher ce festival, humainement, physiquement, mentalement, évidemment financièrement", a-t-il récemment concédé auprès du Parisien, avant néanmoins de préciser, "Mais il m'a tellement apporté, nourri. Il m'a permis de devenir en quelque sorte l'artiste et l'homme que je suis aujourd'hui".

Un investissement immense de la part de Jamel Debbouze qui, si l'on se fie aux réactions sur les réseaux sociaux cette semaine, n'a malheureusement pas été récompensé de la meilleure des façons. Au contraire, plutôt que d'applaudir les efforts fournis, les internautes n'ont pas manqué de partager leur déception et lassitude vis-à-vis de certaines prestations sur scène.

Le Marrakech du rire ne fait plus rire personne

Alors que, selon Elie Semoun, les artistes invités sont soumis à quelques règles, "On doit faire attention à ce que l'on dit devant le public marocain : pas de sexe, pas d'allusion à Dieu", les téléspectateurs ont de leur côté profité de Twitter pour déplorer le niveau des blagues de certaines stars présentes et critiquer les différentes performances sur scène, accusées d'être parfois peu naturelles, clichées et donc gênantes.

"Pas une...

Lire la suite


À lire aussi

Marrakech du Rire 2019 : fails sur scène, dossier sur Jamel... Les humoristes se confient (Itw)
Ahmad (Koh Lanta 2020) papa, le prénom de son fils fait rire Twitter
Jessica Thivenin répond aux critiques sur ses fesses : "Les gens ont toujours envie de juger"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles