Mark Zuckerberg revendique le choix de "donner la parole aux gens" sur Facebook même si cela provoque des tensions

"Je pense que l'histoire a prouvé à plusieurs reprises que donner la parole à plus de gens pour qu'ils puissent dire ce qu'ils pensent, même si c'est impoli dans beaucoup de cas ou peut poser des problèmes aux gens, je pense qu'en majorité ça finit quand même par être très productif et important pour la société, même si sur le court terme ça génère plus de tensions", a déclaré Mark Zuckerberg. "Et le court terme, dans l'Histoire, peut s'étendre sur des années, des périodes entières. Mais je pense qu'à long terme, cette liberté et le fait de donner une voix aux gens sont extrêmement précieux".

Mardi 26 mai, le Wall Street Journal a publié une enquête révélant que des recherches internes effectuées par les employés de Facebook avaient montré que l'algorithme de Facebook contribuait aux "divisions" et poussait les gens à se polariser politiquement — et que la société avait finalement choisir d'ignorer ces conclusions.

Le problème des 'bulles de filtre'

Dans ce contexte, les commentaires de Mark Zuckerberg signifient que la direction de Facebook reconnaît que sa plateforme (et d'autres réseaux sociaux) peut en effet créer des divisions entre les gens — mais que les prétendus avantages qui vont de pair avec cela l'emportent sur les problèmes engendrés.

Pendant des années, Facebook a contesté le fait que son service contribue aux "bulles de filtre" — un terme qui fait référence à la façon dont les gens s'entourent uniquement de personnes et de sources d'information avec lesquelles ils sont d'accord, renforçant leurs croyances et les éloignant de ceux qui pensent différemment. En 2019, par exemple, Sheryl Sandberg, directrice de l'exploitation, a déclaré que Facebook pouvait contribuer à élargir les points de vue des gens : "Les personnes qui utilisent les réseaux sociaux voient des points de vue beaucoup plus ouverts".

Mais le Wall Street Journal a découvert qu'en 2018, des chercheurs de Facebook ont averti la direction de l'entreprise lors d'une présentation que les algorithmes

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les 25 pays où les gens sont les plus petits
Voici les films originaux à voir sur Netflix cet été
Le nouveau vaisseau spatial 'Endeavour' de SpaceX entre dans l'histoire en s'amarrant à l'ISS avec 2 astronautes de la NASA à l'intérieur
Thomas Pesquet semble déjà impatient de voler à bord de la Crew Dragon de SpaceX
SpaceX a lancé avec succès sa mission historique pour emmener 2 astronautes de la NASA sur l'ISS