Marion Cotillard, Daniel Craig, Sandra Bullock… Les mensonges des stars pour obtenir un rôle

© « Love potion » / 20th century fox

Aujourd’hui, ils n’ont certainement pas besoin de mentir. Leur talent, leur notoriété et leur filmographie (bien) remplie leur suffit pour obtenir un rôle. Mais, à leurs débuts, certains acteurs ont dû mentir aux directeurs de casting et/ou aux réalisateurs pour être choisis. Sandra Bullock, par exemple, a menti sur son âge pour correspondre aux attentes de la production de « Love Potion » (1992). Et elle est loin d’être la seule.

À 30 ans, Whoopi Goldberg n’arrivait pas à décrocher de rôle au cinéma. Alors elle a prétendu avoir 35 ans lors du casting pour « La couleur pourpre » (1985), de Steven Spielberg. Rôle qui lui a permis d’être nommée pour l’Oscar de la meilleure actrice en 1986 et qui a lancé sa carrière. Mila Kunis, a fait de même pour intégrer le casting de la série « That 70’s show ».

Des CV enjolivés

D’autres acteurs ont enjolivé leur CV pour décrocher des rôles, à l’instar de Jameela Jamil qui a assuré avoir joué plusieurs fois au théâtre pour être prise dans la série « The Good Place » ou de Robert Pattinson qui a fait croire qu’il avait pris des cours de théâtre à la Royal Academy of Dramatic Art de Londres pour jouer dans « Harry Potter et la Coupe de feu » (2005).

Le mensonge le plus répandu chez les acteurs ? Prétendre savoir monter à cheval alors qu’il n’en est rien. Anne Hathaway, Daniel Craig ou encore Phoebe Dynevor l’ont fait. Certains ont fait croire qu’ils étaient américains alors qu’ils étaient anglais, ou inversement (coucou Hugh Laurie), d’...


Lire la suite sur ParisMatch