Marine Le Pen face à BFM: "je pense que je vais gagner la présidentielle"

Hugo Septier
·2 min de lecture

Invitée de "Face à BFM" ce jeudi soir, la présidente du Rassemblement national a souligné vouloir rassurer les Français sur "le projet (qu'elle) porte."

A un peu plus d'un an de l'élection présidentielle, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen est plus confiante que jamais. Créditée d'excellents scores dans les derniers sondages d'opinions, la finaliste du dernier scrutin national, qui était ce jeudi soir l'invitée de "Face à BFM", s'est dite persuadée d'accéder à l'Élysée.

"Je pense que je vais gagner l’élection présidentielle. Il est de mon immense responsabilité de rassurer les Français. Les Français ont entendu beaucoup de choses sur moi, souvent des choses fausses, souvent une description caricaturale. Il me reste un an pour leur expliquer ce que je compte faire. Je veux qu’ils soient rassurés parce que je pense profondément que le projet que je porte est non seulement raisonnable, mais c’est un projet qui va redonner du sens à la politique, et surtout qui va redonner du lien au peuple français", a-t-elle assuré.

"J’ai un an devant moi pour leur expliquer ce que je compte faire"

Dans le même temps, Marine Le Pen a souligné vouloir rassembler les Français autour d'un projet commun.

"J’ai été frappée par un sondage que j’ai vu émerger il y a quelques jours qui évoquait le pourcentage de Français qui se sentaient isolés, seuls. Ils se sentent appartenir à aucune communauté, même pas nationale. J’ai un an devant moi pour leur expliquer ce que je compte faire, pour leur dire qu’il m’apparaît que la nation, le projet de nation, leur permettra, c’est le slogan de Liverpool, de ne plus jamais marcher seuls (référence à un chant de supporters de football nommé You'll never walk alone, ndlr)", martèle-t-elle.

Finalement, la présidente du Rassemblement national a réagi aux propos de son père, Jean-Marie Le Pen, qui l'accuse de "céder à l'attraction centriste" en modifiant son programme et certaines de ses positions. "Je pense qu'il se trompe", a-t-elle rétorqué.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :