Marine Le Pen accepte de dîner avec Éric Zemmour, lui réclame "un débat démocratique public"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La présidente du Rassemblement national avait dans un premier refusé de débattre avec l'écrivain polémiste. Elle annonce finalement à BFMTV avoir accepté de dîner avec Éric Zemmour et Robert Ménard.

D'accord sur le fond, mais pas sur la forme. Marine Le Pen a annoncé à BFMTV qu'elle a accepté l'invitation de Robert Ménard de dîner avec lui et Éric Zemmour à Béziers. Problème: le polémiste, d'abord disposé à une rencontre avec la présidente du Rassemblement national, refuse finalement de dîner avec elle. 

"Non à l'arrière cuisine politicienne. Oui au débat démocratique public", a réagi l'entourage d'Éric Zemmour auprès de BFMTV.

Invitée par BFMTV à réagir à cette décision, Marine Le Pen dit regretter "qu’Eric Zemmour refuse une rencontre qui aurait permis de discuter du rassemblement du camp national". Son entourage estime par ailleurs qu'un débat ne peut intervenir "que quand les gens sont candidats à la présidentielle et définitivement candidats".

"S'il s'avère qu'Éric Zemmour refuse ce dîner, c'est pour le moins paradoxal pour quelqu'un qui prône l'union des droites, poursuit l'entourage de la présidente du RN, "il n'a jamais été question d'un débat, c'est Zemmour qui a rebondi en le proposant".

Un appel à "discuter" lancé par Robert Ménard

Robert Ménard, à la fois proche du polémiste et de la présidente du Rassemblement national, a appelé les deux à dialoguer à l'approche de la présidentielle. 

"Je leur dis 'arrêtez vos conneries, venez à Béziers et on discute'. Prenez un engagement: celui qui arrivera en tête, vous le soutiendrez", a déclaré le maire de Béziers ce matin sur BFMTV/RMC.

Des personnalités du Rassemblement national, à savoir le député Gilbert Collard et le député européen Thierry Mariani, ont également plaidé en faveur d'une rencontre entre Marine Le Pen et Éric Zemmour.

À cette invitation deux réponses différentes des intéressés. D'abord Éric Zemmour qui a accepté de débattre avec la candidate à la présidentielle, puis Marine Le Pen qui, après avoir refusé dans un premier temps, a finalement concédé de "discuter" avec l'écrivain autour d'un dîner à Béziers en présence de Robert Ménard.  

"Il faut que l'un et l'autre discutent"

Selon la députée non-inscrite Emmanuelle Ménard, la rencontre ne devrait toutefois pas se faire "sous les projecteurs", le dîner devant être privé. Une proposition de rencontre en catimini qui ne semble cette fois pas convenir à l'écrivain qui cache de moins en moins ses ambitions présidentielles.

"Il faut que l'un et l'autre discutent [...] je ne peux pas imaginer qu'Éric Zemmour refuse de discuter avec quelqu'un, ce serait stupide", a réagi Robert Ménard cet après-midi sur BFMTV. L'édile semble toutefois se ranger du côté de Marine Le Pen puisqu'il estime que "le débat public ce sera dans un deuxième temps".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles