EN IMAGES - Marina Foïs fête ses 51 ans : retour sur le parcours de l'actrice

Virginie Guichaoua
·10 min de lecture
Photo by Toni Anne Barson/FilmMagic
Photo by Toni Anne Barson/FilmMagic

Happy Birthday ! Marina Foïs fête, ce 21 janvier 2021, ses 51 ans. À l’occasion de son anniversaire, retour sur le parcours de la comédienne, qui après avoir fait ses gammes dans le registre de l’humour avec la troupe des Robin des Bois, est aujourd’hui devenue l’une des stars les plus “bankables” du cinéma français.

Qui est son compagnon Éric Lartigau ?

Depuis plus de vingt ans, Marina Foïs partage sa vie avec le réalisateur Eric Lartigau, avec qui elle a eu deux enfants, Lazare et George. C’est au moment du décès de son frère en 1999 qu’elle a fait la connaissance de celui qu’elle n’hésite pas à appeler “son sauveur”. “Il n'a jamais eu peur de ma douleur, mais il m'a interdit de m'y enfermer. Très vite, il m'a forcée à regarder devant. C'était violent. (...) Sans lui, sans cette envie qu'il porte en lui et qu'il m'a communiquée, je n'aurais pas fait la moitié de ce que j'ai fait”, reconnaissait en 2019 la comédienne auprès de Psychologies magazine à propos du réalisateur de La famille Bélier. Côté professionnel, elle a joué deux fois dans les films de son partenaire. La première fois en 2006 dans Un ticket pour l'espace et la seconde dans L'homme qui voulait vivre sa vie, en 2010.

Photo by PATRICK KOVARIK / AFP
Photo by PATRICK KOVARIK / AFP

Une femme complexée

Dans une interview accordée à M Le Magazine du Monde, Marina Foïs avait raconté comment elle avait souffert plus jeune de dysmorphophobie corporelle. Un trouble aujourd’hui reconnu, qui fait imaginer à celui qui en souffre qu’il est porteur d’un défaut physique ou en surpoids.

VIDÉO - Les moments forts de la vie de Marina Foïs, en une minute :

“Je me voyais grosse et je ne l'étais pas”, confiait ainsi en 2019 l’actrice, qui reconnait avoir connu jusqu’à la trentaine des troubles du comportement alimentaire. “Je n'ai pas été anorexique, parce que je n'ai pas atteint des poids dangereux. J'en suis sortie grâce au cinéma et au regard délicat que des réalisateurs ont posé sur moi, grâce aux hommes et à la maternité. Donc je ne m'affame plus du tout”, avait fait savoir cette ancienne accro aux régimes, qui pour rester en forme ne jure que par le jus de carotte. “Quand on n’est pas bien avec soi, le plus facile, c’est de s’en prendre à son corps”, souligne la star aujourd’hui réconciliée avec son image.

Elle a été en couple avec Mister Univers

Après l’avoir caché pendant des années, Marina Foïs avait révélé en 2014 sur le plateau de TPMP, à l’occasion de la promotion du film Bodybuilder, qu’elle avait vécu par le passé une amourette avec Mister Univers 2010, Maxime Lefrançois. “C'était un acteur avec des longs manteaux, des recueils de poésie dans la poche, les cheveux longs et gras, ce que j'aimais quand j'étais une jeune actrice en devenir. On a eu une petite histoire qui a été ce qu'elle a été”, avait ainsi expliqué la principale intéressée, qui dit avoir beaucoup ri lorsqu’elle a appris ensuite que son compagnon était devenu culturiste. Pas de quoi faire sourire en revanche ce dernier, qui s’était fendu d’une petite vidéo explicative pour mettre les choses au clair. “Si selon tes dires, notre histoire a été ce qu’elle a été, pour moi, elle a duré bien plus qu’un été. Voir ainsi nos ébats, nos émois, portés en place publique fut un choc. Tu n’avais pas le droit, ainsi, de me détruire, de faire de moi une bête de sexe à la musculature hypertrophiée, au cœur brisé, pour finir par me jeter en pâture aux médias pour ton seul intérêt, pour quelques entrées cinéma de plus”.

Photo by Andreas Rentz/Getty Images/capture écran
Photo by Andreas Rentz/Getty Images/capture écran

Son idylle avec Maurice Barthélemy à l’époque des Robins des Bois

En intégrant le Cours Florent à l’âge de de 20 ans, Marina Foïs a fait la rencontre de plusieurs comédiens en devenir, comme Pierre-François Martin-Laval, Jean-Paul Rouve, Elise Larni­col ou encore Pascal Vincent avec qui elle fondera, en 1996, la troupe des Robins des Bois. Parmi les acteurs de la célèbre bande se trouvait également Maurice Barthé­lémy, avec qui l’actrice du Grand Bain a vécu une relation de près de dix ans. Une histoire sur laquelle est revenu au début de cette année l’intéressé, qui dans le magazine Gala, expliquait pourquoi ils avaient fini par se séparer. “L’histoire a duré parce qu’on s’aimait. Mais aussi parce qu’on était hypersensibles tous les deux. Le problème, lorsque deux hypersensibles forment un couple, c’est que l’entente est si parfaite qu’on finit par devenir (presque) des frères et sœurs. Au bout de huit, ou neuf ans, on s’est séparés, en douceur”.

La disparition de son frère dans un accident d’avion

En 1999, Marina Foïs a vécu un véritable drame avec la mort brutale de son grand frère Fabio, décédé dans un accident d’avion à l’âge de 31 ans. C’est en se rendant à une manifestation de voltige aérienne à laquelle il devait participer que le jeune homme a perdu la vie. Dévastée par la tragédie, l’actrice s’était retrouvée à l’époque plongée dans une profonde détresse dont elle a cependant trouvé la force de s’extirper grâce à son métier. “Le lendemain de sa mort, j'ai fait un sketch en direct et je me suis vraiment marrée”, racontait-elle à Psychologies magazine en 2013, révélant toutefois avoir “eu mal au ventre pendant deux ans après la mort de son frère”. Les années passant, la star de Papa ou Maman a néanmoins réussi à surmonter cette disparition, expliquant d’ailleurs un jour aux Inrocks comment elle avait su qu’elle avait réussi à digérer la mort de Fabio. “Il était vivant dans mes rêves et à chaque fois c’était déchirant”, avait expliqué l’artiste, qui un jour dans un songe a vu son frère lui dire qu’il n’était pas mort, mais était devenu… Institutrice en Belgique ! “Je me suis dis alors : ‘Ok, là, j’ai fait le deuil de mon frère’”, s’était-elle souvenue.

Elle a été sexuellement abusée durant l’enfance

Lors d’une interview donnée au magazine Madame Figaro en 2019, Marina Foïs avait fait une déclaration fracassante en révélant qu’elle avait été victime d’une agression sexuelle lorsqu’elle était enfant. Elle avait courageusement témoigné de cet abus dont elle avait fait l’objet et qui avait été perpétré par l’un de ses baby-sitters, alors qu’elle avait 8 ans. Un traumatisme qui entachera durablement son rapport aux hommes et qui l’amènera à modifier de manière négative la perception qu’elle avait d’elle-même. “Je peux, aujourd'hui, en parler calmement parce que c'est une histoire qui est intégrée depuis longtemps. Cela a perturbé mon sentiment intérieur de féminité. Du jour au lendemain j’ai cessé de porter des jupes et je me suis coupée les cheveux”, avait ainsi confiée la star, qui indiquait avoir de nouveau appris à s’aimer “grâce au cinéma, à la psychanalyse et aux hommes qui l’ont aimée”.

VIDÉO - Marina Foïs abusée sexuellement lorsqu’elle était enfant, ses terribles confidences :

Son parcours au sein des Robins des Bois : “J'étais leur bonniche”

Avant de devenir l’actrice à succès que l’on connait aujourd’hui, c’est avec les Robins des Bois que la jeune femme a débuté sa carrière à la fin des années 90. De ces années passées dans cette troupe à l’humour potache et décalé, elle semble en avoir gardé un souvenir aussi heureux que mitigé, comme elle le révélait en 2017 à Télérama. “Les Robins des bois, c'était de la survie. (...) Nous avions en commun le goût de l'absurde, nous rêvions des Monty Python. (...) J'aidais à la rédaction, je coupais des bouts de texte, je faisais du secrétariat, j'étais leur bonniche, j'ai toujours eu l'impression de suivre le mouvement dans ces années-là. On me disait d'écrire un texte, je le faisais”, se souvient celle qui n’envisage visiblement plus de remonter un jour sur les planches avec ses anciens camarades. C’est en tout cas ce que laissait entendre en 2019 Pierre-François Martin-Laval – autre membre des Robins – qui au micro d’Europe 1 expliquait pourquoi la troupe n’était pas prête à se reformer de sitôt. “À chaque fois, on a envie avec Maurice [Barthélemy] et Jean-Paul [Rouve], mais il y en a une qui n'a jamais envie”, avait fait savoir ce dernier, sans toutefois nommer explicitement celle qui a joué dans Irréprochable.

Une féministe dans l’âme

Marina Foïs a un sacré franc-parler et n’a jamais peur d’assumer ce qu’elle pense. Libre avant tout, elle n’hésite jamais à s’exprimer sans tabou pour défendre ce en quoi elle croit. Comme la place des femmes dans la société. Une cause qui lui tient particulièrement à cœur et qu’elle aimerait pouvoir davantage défendre à l’écran, bien qu’elle déplore ne pas souvent trouver de rôles à la hauteur de ses attentes. “Moi qui adore la comédie et qui aimerait en faire beaucoup plus je dois dire que je suis affligée par les rôles écrits pour les femmes (..). Soit je suis nymphomane, soit je suis mal ba*sée, soit j'ai mes règles, soit je ne les ai pas. Tout est raconté en dessous de la ceinture. Ça n'est pas intéressant”, se désespérait en 2016 la star au micro de Radio Nova. “L'adjectif ‘effacée’ ne correspond pas aux femmes de ma génération”, avait fait savoir celle qui milite régulièrement pour qu’une place plus grande soit accordée aux femmes dans le cinéma français.

Ce cauchemar que lui a fait vivre Luc Besson

Dans un entretien accordé en 2018 à Voici, Marina Foïs s’était souvenue d’une anecdote plutôt angoissante qu’elle vécu en marge du Festival de Cannes. Se trouvant à l’époque sur la Croisette pour représenter le film Polisse de Maïwenn, elle s’était souvenue qu’elle devait être le lendemain à Paris pour assurer le tournage d’un film. Problème : ne trouvant aucun moyen de transport pour rentrer, la jeune femme s’était alors vu proposer par Maïwenn de regagner la capitale avec le jet privé de Luc Besson. “Sauf que je suis claustrophobe et que mon frère s'est tué en avion. Je ne voulais pas le dire à Luc. Ce vol a été un cauchemar”, avait ainsi relaté l’actrice, qui passera tout le trajet dans un état d’angoisse. “Je lui ai mis la tête au carré à force de parler. On est arrivé au Bourget à cinq heures du mat’ ; une demi-heure plus tard j’étais au maquillage”, avait-elle conclu à propos de ce voyage de l’enfer.

Une nouvelle consécration en maitresse de cérémonie des César

Prochaine maitresse de cérémonie des César 2021, qui se tiendra le 12 mars prochain, Marina Foïs – qui est pourtant une actrice qui compte dans le paysage cinématographique français – n’avait étonnamment pas assisté à la précédente cérémonie l’année dernière. Une absence remarquée que la principale intéressée avait néanmoins justifié quelques mois plus tard à l’occasion d’une interview pour Vanity Fair. “Vous n’êtes pas sans savoir que je suis, avec d’autres, à l’origine d’une tribune contre la gouvernance des César... Je n’y étais donc pas la bienvenue”, avait expliqué l’artiste qui avait signée cette fameuse tribune à l'encontre de l'Académie des César parue dans Le Monde, qui réclamait l’instauration d’une nouvelle gouvernance. “Il y a encore à désapprendre, à déconstruire, mais j’ai espoir que les choses bougent progressivement”, avait souligné lors de cette interview la jolie blonde, qui semble finalement avoir été entendue.

Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images
Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images