Un sous-marin nucléaire britannique contraint de faire surface après un début d'incendie à bord

Le sous-marin nucléaire Trident, HMS Victorious, en patrouille au large de la côte ouest de l'Écosse, le 4 avril 2013. (photo d'illustration) - Andy Buchanan / AFP
Le sous-marin nucléaire Trident, HMS Victorious, en patrouille au large de la côte ouest de l'Écosse, le 4 avril 2013. (photo d'illustration) - Andy Buchanan / AFP

"Un sous-marin nucléaire a été contraint d’interrompre sa mission après qu’un incendie s’est déclaré à bord", a affirmé la Royal Navy britannique, rapporte The Telegraph. Il y a six semaines, le HMS Victorious a fait surface par précaution, une action rarement entreprise en raison du risque d'être repéré.

Le HMS Victorious est l'un des quatre sous-marins nucléaires britanniques. Long de 150 mètres, il est chargé d'effectuer des patrouilles nucléaires, connues sous le nom de "Continuous At Sea Deterrent" (dissuasion continue en mer).

Incendie vite maîtrisé

Il se trouvait quelque part dans l'Atlantique Nord lorsque le feu s'est déclaré sur un composant électrique. Tous les membres de l'équipage, y compris ceux qui n'étaient pas en service, ont été appelés à combattre l'incendie et à rechercher tout autre feu qui aurait pu se déclarer.

Le composant électrique est doté de quatre injecteurs de dioxyde de carbone intégrés, spécialement conçus pour de telles situations d'urgence. Ceux-ci ont déchargé une quantité de gaz pour éteindre l'incendie, détaille The Telegraph.

Le commandant du navire a ainsi ordonné de faire surface par précaution. Un porte-parole de la Royal Navy a déclaré au Telegraph que le sous-marin ne jouait pas de rôle de dissuasion au moment de l'incident, mais qu'il transitait vers les États-Unis pour une série d'exercices.

Il a interrompu sa mission après que l'incendie a été maîtrisé et est retourné à sa base d'origine à Faslane, en Écosse.

Article original publié sur BFMTV.com