Marilyn Manson, accusé de viol et violences par plusieurs femmes, lâché par sa maison de disque

Jeanne Bulant
·2 min de lecture

Alors que des accusations de viol, violences et harcèlement pèsent contre Marilyn Manson, de la part de plusieurs femmes, sa maison de disque a annoncé qu'elle arrêtait de promouvoir son dernier album, et qu'elle ne souhaitait plus collaborer avec lui.

Loma Vista, la maison de disque de Marylin Manson a annoncé s'être séparée du chanteur, ce lundi, après qu'il ait été accusé de harcèlement et de viol par plusieurs femmes, dont l'actrice américaine Evan Rachel Wood qui dit avoir été soumise à "d'horribles abus durant des années".

"À la lumière des allégations troublantes de Evan Rachel Wood et d’autres femmes qui désignent Marilyn Manson comme leur agresseur, Loma Vista va immédiatement arrêter de promouvoir son album actuel", indique le communiqué du label, comme le rapporte Variety, avant d'ajouter: "en raison de ces développements préoccupants, nous avons également pris la décision de ne plus travailler avec Marilyn Manson sur de futurs projets."

Cinq femmes affirment avoir été victimes

Depuis 2015, Marylin Manson avait sorti trois albums avec Loma Vista, dont "We are Chaos" l'année passée. Ce lundi après-midi soit quelques heures après les révélations, sa page d'artiste a été supprimée du site internet de la maison de disque.

Evan Rachel Wood, 33 ans, affirme que le chanteur l'a "manipulée psychologiquement" alors qu'elle n'avait pas encore 20 ans. Elle dit avoir ensuite été soumise "à d'horribles abus durant des années". La comédienne, remarquée dans la série Westworld, a été officiellement en couple avec Marilyn Manson pendant plusieurs années, avant leurs fiançailles, en 2010, rompues quelques mois plus tard.

Quatre autres femmes, qui disent avoir chacune eu une relation amoureuse avec lui, ont accusé lundi l'artiste de manipulation, harcèlement, mauvais traitements et menaces. L'une d'entre elles, dont la relation a débuté en 2015, évoque aussi plusieurs viols.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :