Publicité

Mariés au premier regard : Ce traumatisme d'enfance qui a influencé Tracy, sur le choix de sa robe de mariée (VIDEO)

Lundi 18 mars, M6 lance la nouvelle saison de Mariés au premier regard. Une huitième édition dans laquelle les téléspectateurs feront la connaissance de Tracy, une jeune femme de 31 ans, qui a eu un parcours de vie compliqué… Arrachée à sa mère et placée par l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance) dans plusieurs familles d’accueil, elle a vécu une enfance très dure et sans amour… Malgré une réussite professionnelle, sur le plan amoureux, les traumas de l’enfance persistent. Tracy développe une insécurité, une forte dépendance affective qui a un impact sur ses histoires d’amour. En participant à “Mariés au premier regard”, elle vient une fois encore prendre son destin en main et provoquer son bonheur en faisant appel aux experts.

À lire également

Mariés au premier regard (M6) : Découvrez les 15 candidats de la saison 8 ! (PHOTOS)

Dans une séquence de l’émission diffusée sur les réseaux sociaux, on découvre Tracy alors qu’elle est sur le point de choisir sa robe de mariée, une décision qui va être impactée par ses blessures d’enfance. Lors de son premier essayage, Tracy débarque dans une jolie robe dos nu et au décolleté profond, qui séduit ses amies mais qui ne la convainc pas du tout « Ça brille trop. Je ne veux pas d’une robe trop sexy, parce que pour le jour de mon mariage, je ne veux pas que mon futur mari, voit mes formes au premier regard. Je veux d’abord qu’il me voit moi » confie-t-elle.

À lire également

Mariés au premier regard : Ce coup de théâtre qui va chambouler la saison 8

Une réflexion qui trouve son explication dans son passé familiale « Dans ma seconde famille d’accueil, j’ai appris que j’ai été choisie sur photo. Ils avaient vu une photo de moi et ils avaient dit ‘bah nous on veut celle-ci, elle est trop mignonne’, Ils m’ont choisie pour ça ! » déplore Tracy, qui explique avoir « gardé une rancœur énorme » envers cette famille. « Je me suis dit que toute ma vie, je vais montrer qu’il y en a plus là-dedans, qu’à l’extérieur » précise-t-e...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi