Publicité

Mariés au premier regard 2024 : Un candidat mis à la porte par sa maman après un vol (SPOILER)

L'un des candidats de "Mariés au premier regard 2024" a connu des relations tendues avec sa maman. Une histoire racontée dans le troisième épisode qui sera diffusé le 1er avril prochain sur M6.

Le 1er avril prochain, les téléspectateurs de M6 découvriront le troisième épisode de Mariés au premier regard 2024 (déjà disponible sur 6Play Max). Jérémy (33 ans) fera ainsi son entrée en scène. Un jeune homme qui n'a pas toujours eu de bonnes relations avec sa maman Sophie.

Aujourd'hui, Jérémy ne supporte pas d'avoir l'image d'un bad boy. Après une déception amoureuse, ce grand sensible a fait plusieurs tatouages et s'est laissé pousser la barbe. Une sorte de carapace pour lui. Mais depuis, les femmes pensent qu'il n'est pas sérieux et fuient à son grand désespoir. Mais le charmant brun n'a pas caché que par le passé, il n'a pas toujours été un ange.

Jérémy de MAPR est un ancien bad boy

Après avoir découvert que son papa ne souhaitait pas participer à son mariage, ainsi que ses soeurs, des images de Jérémy avec sa maman et l'un de ses amis ont été dévoilées. Ils étaient en route pour choisir son costume pour le mariage. "J'avais besoin d'avoir ma maman à mes côtés, parce que c'est le pilier de ma vie. C'est elle qui a toujours été là pour moi. Il y a une période où j'étais un peu un petit con. Elle avait un gamin qui a passé trois ans sur son canapé, qui sortait le soir, qui se levait à 14 heures et qui repartait pour repartir le soir, qui ne travaillait pas... J'ai fait 2-3 conneries. Je lui ai volé un peu d'argent. Du coup, elle a perdu toute confiance en moi à ce moment-là....

Lire la suite


À lire aussi

Mariés au premier regard 2024 : Ophélie renonce à un "coup de foudre" à cause de sa mère et sa soeur avant son mariage (SPOILER)
Mariés au premier regard 2024 : Une candidate veut partir en courant après sa rencontre avec son mari !
Mariés au premier regard 2024 : Une candidate en sous-nutrition et arrachée à sa mère, "ça a été hyper brutal"