Publicité

Margrethe de Danemark fidèle à son mari le prince Henrik

Moins d’un mois après son abdication au profit de son fils aîné le roi Frederik X, la reine Margrethe de Danemark a repris du service. Débarrassée des lourdes charges de ses fonctions royales, mais aussi lestée de sa canne, l’ancienne souveraine a visité un nouvel établissement scolaire à Frederiksberg, dans les beaux faubourgs de Copenhague, non loin de l’ancien palais royal abandonné au XIXème siècle et transformé en école militaire.

Ce lycée français, dont la première pierre avait été posée en 2021 par la princesse Marie, épouse du prince Joachim, Française elle-même par sa naissance et Danoise par mariage, porte le nom du prince consort Henrik, l’époux de la reine Margrethe décédé en 2018 et qui n’oubliait pas ses origines françaises.

Henrik, frustré de ne pas être roi

Pour ce premier engagement en solo depuis le 14 janvier dernier, la reine Margrethe a rendu hommage à celui qui l’a accompagnée pendant plus de cinquante ans, même si à la fin de sa vie, souffrant de troubles psychiques, il s’était retiré de la vie publique après avoir annoncé qu’il ne souhaitait pas être inhumé aux côtés de son épouse dans la nécropole royale de Roskilde, pour protester post-mortem contre le refus de faire de lui un roi-consort, sa véritable obsession.

Je me souviens notamment d’un rendez-vous qu’il m’avait fixé en 2015 au château de Caïx, dans le Lot, la résidence de vacances des souverains danois en France, ressassant inlassablement devant son épouse, forcément gênée, sa frustrati...


Lire la suite sur ParisMatch