Publicité

Les marges de manœuvre des banques centrales, une source d’incertitude pour les économies

Après plus d'un an de hausses, le relèvement des taux directeurs des banques centrales marque une pause. Fin octobre, la Réserve fédérale américaine (Fed) ainsi que la Banque centrale européenne (BCE) ont ainsi décidé de laisser leurs principaux taux à leur niveau de juillet, à savoir respectivement 5,5 % et 4,5 %. Le relèvement des taux entamé mi-2022 était motivé par la nécessité de contenir l'inflation qui a fait son grand retour après l'épidémie de Covid-19.