Publicité

"On marche sur la tête", "Des horreurs comme ça" : Les chroniqueurs de TPMP dézinguent Patrick Cohen ! (VIDEO)

Un édito qui fait des vagues. Lundi 27 novembre dans C à vous, Patrick Cohen est revenu sur le drame de Crépol. Mais dans son éditorial, l'ancien matinalier de France Inter et d’Europe 1 a suscité la controverse sur les réseaux sociaux en reprenant la version selon laquelle les assaillants présumés seraient "venus pour draguer des filles" et auraient réagi à une provocation des joueurs de rugby avant le meurtre du jeune Thomas.

"Dans ce village de la Drôme de 500 habitants. il y avait un bal dans la salle des fêtes. En fin de soirée, une dizaine de jeunes se mêlent aux 400 participants. Ils ne sont pas du village. Ils sont venus pour s’amuser, pour draguer des filles. Pas d’incident jusqu’à la dernière chanson de la soirée, Tchikita du rappeur Jul. C’est là que d’après les mis en cause, l’un des participants au bal, un rugbyman aurait tiré les cheveux longs d’un des membres du groupe, le traitant de Tchikita, c’est-à-dire de fille sexy. Altercation, bagarre, les offensés sortent des couteaux. Un adolescent de 16 ans s’effondre, poignardé à mort. Il s’appelait Thomas, il jouait au rugby, c’était l’une de ses premières sorties...", a lu Patrick Cohen.

Sur X (ex Twitter), Éric Naulleau a par exemple estimé que "Patrick Cohen se livre ici à une réécriture de l'attaque de Crépol". "Disparition des couteaux dont étaient armés les assaillants et de leurs profils délinquants, minimisation des motivations racistes. Ce déni ne fait qu’envenimer la situation", a-t-il écrit.

À lire également

"Pour l'instant, j'adore" : Cyril Hanouna dévoile dans TPMP la bande-annonce du Complément d'Enquête qui lui est consacré (VIDEO)

Ce mardi 28 novembre dans Touche pas à mon poste!, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sont revenus sur cette intervention qui a fait beaucoup de bruit. Sur le plateau de l'émission de l'émission de les chroniqueurs ont dézingué Patrick Cohen pour sa vision déformée de l'affaire. "Il a fait mieux que minimiser. Il a dit clairement que l'un des rugbyman a provoqué le futur assassin. Vous imaginez ce jeune rugbyman qui va se dire 'si ça se trouve je suis responsable de la...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi