Publicité

Maprimeadapt' : voici le mode d'emploi

Le 1er janvier, le gouvernement a mis en place, en collaboration avec l'Agence nationale pour l'habitat (Anah), une aide appelée MaPrimeAdapt'. Il s'agit de faciliter le financement de l'aménagement du logement des personnes en perte d'autonomie, pour leur permettre de (mieux) vivre chez elles.

Des interventions multiples

Cette subvention concerne autant les travaux d'aménagement de l'intérieur que de l'extérieur de l'habitation. S'il est assez courant de remplacer une baignoire par une douche, MaPrimeAdapt' permet également de financer l'installation d'un monte-escalier ou d'une rampe d'accès, un éclairage à détection de mouvement, une motorisation des volets, la pose de mains courantes et/ ou de revêtements antichute… et même la création d'une place de parking personne à mobilité réduite (PMR). La subvention peut bien sûr être obtenue pour des aménagements préventifs, sans attendre l'accident ou la perte d'autonomie.

Une cible large

Ce dispositif s'adresse aux Français âgés de 70 ans et plus, aux 60-69 ans en perte d'autonomie, et aux personnes en situation de handicap (sans condition d'âge), justifiant de ressources de catégories « modestes » ou « très modestes ». Il faut être propriétaire ou locataire du parc privé (et avoir informé son bailleur de sa volonté d'effectuer des travaux d'adaptation). Vous pouvez vérifier votre éligibilité sur le site

Un parcours accompagné

Vous devez prendre rendez-vous avec un conseiller France Rénov' (France-renov.gouv.fr ou au 0808 800 700), afin d'être orienté vers un assistant à maîtrise d'ouvrage, qui confirmera et évaluera les besoins. Son diagnostic vous permettra d'établir les devis nécessaires au dépôt du dossier. Une fois l'accord obtenu, les travaux peuvent être lancés. Après vérification de leur conformité, le dossier se clôturera avec la réception de la subvention, allant de 50 à 70 % des dépenses (selon les revenus) dans la limite d'un plafond de 22 000 € hors taxe.

Bon à savoir

MaPrimeAdapt' est cumulable avec d'autres aides, et si les démarches vous semblent compliquées, les agents Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi