Publicité

Manuel Bompard: "Couper l'électricité d'une permanence parlementaire pendant une heure, ce n'est pas violent"