“Tu me manques trop” : 9 mois après le décès de son mari, la chanteuse Lââm est toujours inconsolable

ABACA

"Il est tombé malade le 20 août. Il est décédé le 25 octobre d'un cancer du pancréas. Dans une souffrance horrible que je ne souhaite à personne. On n'a rien compris, tout est allé si vite". C’est par ces mots que la chanteuse Lââm avait annoncé le décès de son mari, Robert Suber. Un homme avec lequel elle a partagé 25 ans de sa vie.

Depuis la disparition de son époux, elle est inconsolable. Régulièrement, elle rédige de beaux hommages à l’homme qu’elle aime sur les réseaux sociaux, pour exprimer sa peine. "Mon cœur est fatigué, broyé, cassé, je ne joue pas la victime, je m’exprime c’est tout. Mon mari me manque terriblement et j’en ai marre…", avait-elle alors expliqué.

Ce 25 juillet marque un triste anniversaire : les 9 mois de la mort de son époux. Alors, pour lui rendre hommage, Lââm s’est rendue sur sa tombe. "9 mois déjà. À la mémoire de mon cher époux. Mon homme pour toujours", a-t-elle écrit en légende d’une photo sur Instagram.

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles