Publicité

Manque de soleil : peut-on se procurer de la vitamine D sans ordonnance ?

Les journées sont grises. Le soleil se fait timide ces derniers mois. Et cela impacte la santé. Les besoins quotidiens en vitamine D doivent être comblés par une exposition au soleil de 15 à 20 minutes par jour, indique l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Mais en hiver, difficile de mettre en application cette recommandation.

Assurer un apport quotidien en vitamine D permet d’éviter une carence. Celle-ci se manifeste par des troubles musculaires tels qu’un manque de tonus musculaire, des crises de tétanie, des convulsions, mais aussi des troubles osseux comme du rachitisme chez les plus jeunes ou de l’ostéomalacie chez les moins jeunes.

Les personnes âgées absorbent ou synthétisent moins bien la vitamine D. Les bébés et les femmes enceintes font également partie des populations plus à risque de carence.

Des sources de vitamine D peuvent se trouver dans l’alimentation (poisson gras, produits laitiers enrichis en vitamine D, jaune d’œuf, chocolat noir…). La référence nutritionnelle pour la population (RNP) est de 15 microgrammes par jour pour les adultes. Cette recommandation ne concerne que l’alimentation, et non l’exposition au soleil, nuance l’Anses.

“Les aliments naturels contiennent rarement assez de vitamine D pour compenser l’absence de soleil”, d’après le site d’informations médicales MSD.

Pour éviter les carences, surtout pour les personnes à risque, il est important de se supplémenter. En pharmacie, il existe (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Est-il possible de faire plusieurs vaccins en même temps ?
L'impact méconnu du bon cholestérol sur la démence
Pourquoi la cigarette fait-elle rétrécir le cerveau ?
Voici les technologies nouvelles qui peuvent favoriser la guérison de cancer
Stopper une hémorragie : pourquoi les moules peuvent-elles nous sauver la vie ?