“Bolsonaro dehors”. Manifestations dans tout le Brésil pour la destitution du président Jair Bolsonaro

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des rassemblements ont été organisés samedi dans plusieurs villes du pays, à l’appel des mouvements et partis de gauche, pour demander une nouvelle fois la destitution du président d’extrême droite.

Des rassemblements contre le président d’extrême droite Jair Bolsonaro, à l’appel de mouvements sociaux et de partis de gauche, ont été organisés samedi 2 octobre dans plusieurs villes du Brésil, rapporte O Globo.

“Les manifestants pointaient du doigt l’inflation galopante et réclamaient la destitution du président, plus de vaccins [contre le Covid-19] et d’emplois”, résume le journal.

“Bolsonaro dehors”

Selon O Dia, des défilés ont lieu dans au moins “84 villes”, notamment à Rio de Janeiro, São Paulo ou Brasilia à l’appel de la campagne nationale “Bolsonaro dehors”.

Il s’agissait de la sixième journée de contestation organisée par l’opposition de gauche et centre-gauche contre Jair Bolsonaro depuis mai, lorsque ces mouvements et partis ont décidé de retourner dans la rue après un an à éviter les manifestations en raison de la pandémie de Covid-19, note Jornal do Brasil. “Mais c’était la première fois que les organisateurs tentaient de recueillir un soutien important du centre-droit et de droite, dans le but de construire un large front pour résister à l’assaut de Bolsonaro contre les institutions démocratiques et la légitimité des machines de vote.”

Alors que les précédentes manifestations portaient principalement sur le manque de contrôle de l’épidémie dans le pays et les dénégations du président quant au

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles