Manifestation. L’Espagne rurale “en a assez” et le fait savoir

·1 min de lecture

Des milliers de personnes ont défilé dimanche 23 janvier à Madrid pour réclamer des mesures en faveur des agriculteurs, pêcheurs et éleveurs. Le contexte est tendu depuis que le ministre de la Consommation, Alberto Garzón, a tenu des propos contre la surconsommation de viande et les fermes d’élevage intensif.

Les campagnes espagnoles sont en colère. Des “milliers” de personnes ont manifesté dimanche 23 janvier dans les rues de Madrid pour exprimer le ras-le-bol des campagnes. “L’Espagne rurale en a assez”, écrit le quotidien conservateur ABC, et elle demande au gouvernement de coalition de gauche de mettre fin “à l’érosion qu’il provoque dans les campagnes espagnoles”.

À l’appel de l’organisation Alma Rural (pour le développement et la défense du monde rural), agriculteurs, pêcheurs et éleveurs “sont venus de toute l’Espagne”, confirme El País, classé au centre gauche. Le quotidien madrilène a relevé aussi la présence de plusieurs membres des principaux partis d’opposition dans le cortège, liés à Vox (extrême droite), au Parti populaire (droite) et à Ciudadanos (centre droit).

À lire aussi: Colère. En Espagne, c’est l’hiver du mécontentement

Pêle-mêle, El País liste les principales revendications des manifestants, à savoir la défense du secteur primaire en tant qu’“activité rentable et durable” afin de freiner l’exode rural qui touche les campagnes espagnoles depuis des décennies, mais aussi la volonté de supprimer “des lois qui font ‘obstacle’ au développement et au maintien d’un secteur clé de l’économie”.

Parmi ces “obstacles”, entre autres,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles