Publicité

Grève du 15 mars : les premiers chiffres de la mobilisation

Des syndicalistes de la CGT lors d’une manifestation contre la réforme des retraites, à Montpellier, le 15 mars 2023.
Des syndicalistes de la CGT lors d’une manifestation contre la réforme des retraites, à Montpellier, le 15 mars 2023.

SOCIAL - Pour la huitième fois depuis le début de l’année, et après la dernière journée de mobilisation qui avait vu un net recul de la participation samedi 11 mars, les opposants à la réforme des retraites sont de nouveau appelés par l’intersyndicale à faire grève et à manifester ce mercredi 15 mars.

Avec un enjeu important ce mercredi, qui marque également le passage du texte en CMP, la commission mixte paritaire qui doit parvenir à un compromis afin de faire voter le texte à l’Assemblée nationale et au Sénat, sans passer par le recours au 49.3.

Le taux de grévistes en nette baisse

Dans le secteur de l’énergie, moins d’un quart des salariés d’EDF (22,45 %) avaient cessé le travail à la mi-journée, selon la direction. Cette participation est en très forte baisse par rapport à la précédente journée de mobilisation en semaine, le 7 mars, lors de laquelle la direction avait fait état de 41,5 % de grévistes à la mi-journée par rapport aux effectifs totaux de l’entreprise.

Dans la fonction publique d’État, le taux de grévistes a également chuté, représentant moins de 3 % de l’effectif à la mi-journée, selon le gouvernement. La mobilisation avait connu mardi 7 mars un net regain, avec 25,8 % des 2,5 millions d’agents de la fonction publique d’État en grève.

À la SNCF, le taux provisoire de grévistes approchait 15 % ce mercredi midi selon une source syndicale, là encore en forte baisse par rapport au 7 mars (39 %).

La grève restait en revanche très suivie chez les éboueurs parisiens qui ont voté la poursuite de leur mouvement « au moins jusqu’au 20 mars », et alors que 7 000 tonnes de déchets s’amoncellent actuellement dans les rues de la capitale.

Plusieurs raffineries étaient aussi toujours en grève ce mercredi matin : « dans celles de Donges, La Mède et Fos, le mouvement est reconduit avec arrêt des expéditions », a indiqué à l’AFP Éric Sellini, coordonnateur CGT pour le secteur. « Sur celle de Normandie, les salariés sont toujours en grève mais il y a des expéditions ». Éric Sellini n’a toutefois communiqué qu’un seul taux de grévistes, de 100 % au dépôt de Flandres. TotalEnergies a compté 42 % d’opérateurs du premier quart en grève ce mercredi, contre 36 % la veille.

« Plus de monde dans la rue que samedi »

Et dans la rue ? Selon le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, la participation « sera supérieure » à la précédente journée d’action samedi, mais « sans doute » en deçà du record atteint le 7 mars (1,28 million de manifestants selon les autorités, plus de 3 millions d’après les syndicats). Un constat partagé par son homologue de la CGT, Philippe Martinez, qui a également affirmé qu’« il y a plus de monde dans la rue que samedi ». Il a prévenu que pour son organisation, la contestation « ne s’arrêtera pas » si la réforme est adoptée jeudi, avec ou sans recours au 49.3.

« Je dis aux parlementaires ne votez pas cette loi, elle est déconnectée de la réalité concrète du travail », a aussi lancé Laurent Berger avant le début de la manifestation parisienne, qui s’est élancée à 14 heures des Invalides vers la place d’Italie.

En début d’après-midi ce mercredi, Le HuffPost est en mesure de vous donner, dans le graphique ci-dessous, des premiers chiffres de mobilisation dans plusieurs grandes villes et villes moyennes du pays. À Marseille, 160 000 manifestants ont été comptabilisés par les syndicats, et 7 000 selon la police. C’est moins que le 7 mars (245 000 et 30 000). À Nice, les syndicats ont annoncé 12 000 manifestants, contre 3 000 pour la police, là aussi des chiffres en baisse par rapport à la sixième journée de mobilisation (30 000 et 6 000).

Le graphique ci-dessous présente le nombre total de manifestants pour les précédentes journées d’action contre la réforme des retraites.

À voir également sur Le HuffPost :

Réforme des retraites : le compte est encore très loin d’y être pour voter la loi

Grève du 15 mars : les perturbations prévues secteur par secteur