Manger des pommes réduirait le risque de maladie d'Alzheimer

Johanna Amselem
·2 min de lecture

Cette étude assure que des phytonutriments contenus dans les pommes stimulent la création de neurones dans le cerveau.

Une pomme par jour éloigne le médecin. Ce dicton bien connu pourrait avoir gagné sa certification scientifique. Une étude internationale, relayée par le DailyMail, souligne que la pomme est riche en produits chimiques qui alimentent les neurones, améliorant ainsi l'apprentissage et la mémoire.

Des expériences sur des souris ont rapporté une augmentation de la matière grise après l'injection de phytonutriments, comme les flavonoïdes abondants dans les fruits et légumes. Le professeur Gerd Kempermann, du Centre allemand des maladies neurodégénératives, affirme que ces composés alimentaires sont "vitaux pour maintenir la fonction cognitive". Avant de compléter : "Ils peuvent avoir des effets positifs sur différentes parties du corps, y compris le cerveau". Ces antioxydants atténuent l'inflammation et renforcent le système immunitaire.

VIDÉO- Elie Semoun : Son témoignage bouleversant sur la maladie d’Alzheimer

La pomme et ses composés pro-neurogènes

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont prélevé des cellules souches dans le cerveau de rongeurs de laboratoire et les ont cultivées dans des boîtes. Après avoir ajouté des extraits de pomme, plus de neurones ont grandi et moins sont morts. "Des concentrations élevées de phytonutriments provenant de pommes stimulent la génération de nouveaux neurones - un processus appelé neurogenèse", explique le professeur Gerd Kempermann. Les conclusions ont été publiées dans Stem Cell Reports.

Les cellules souches se sont multipliées et ont produit plus de neurones après que les scientifiques ont ajouté de fortes doses de quercétine (un composé de la famille des flavanoïdes présent dans la peau de la pomme). Cette corrélation s’applique particulièrement à des structures distinctes dans le cerveau adulte, y compris l'hippocampe, vital pour la mémoire et l'apprentissage. "Les pommes contiennent des composés pro-neurogènes à la fois dans leur peau et dans leur chair", écrivent les auteurs de l'étude dans leur rapport.

"Une pomme par jour garde le docteur loin. Il y a peut-être du vrai dans cet aphorisme. En plus d'être une source d'énergie, la nourriture est connue pour influencer la forme physique globale d'un individu. Un nombre croissant d'études ont démontré les bienfaits pour la santé des composés phytochimiques, les substances chimiques présentes dans les plantes", résument les auteurs.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :