Publicité

Mandat d’arrêt contre Poutine : un tournant historique

“La Haye a décidé de passer au stade supérieur, estime Evropeïska Pravda, la page consacrée aux affaires européennes du quotidien en ligne Oukraïnska Pravda, en approuvant l’émission d’un mandat d’arrêt à l’encontre de deux citoyens de la Fédération de Russie : le président en exercice Vladimir Poutine et la commissaire aux droits de l’enfant Maria Lvova-Belova.”

Surprise à Kiev

“Peu de temps après, les hommes d’État ukrainiens ont commencé à féliciter le pays et à s’entre-congratuler pour cette victoire”, poursuit Evropeïska Pravda. Mais en réalité, “pour l’Ukraine, cette nouvelle était complètement inattendue”.

De quoi la Cour pénale internationale (CPI) accuse-t-elle précisément le dirigeant du Kremlin ? De jouer un rôle dans la déportation de milliers d’enfants ukrainiens en Russie. “Dès avant le printemps et surtout durant l’été 2022, la Russie a procédé à la déportation massive d’enfants des territoires occupés. Une partie des petits Ukrainiens et Ukrainiennes enlevés ont été transférés en Russie, et une autre en Crimée occupée. […] Or, parmi les enfants déportés, les orphelins sont peu nombreux. Ce sont des enfants dont les Russes ont tué un parent – ou les deux. Beaucoup ont été arrachés à leurs proches pendant la prétendue ‘filtration’. […] Les enfants ont été placés dans des camps et tandis qu’on leur cherchait des ‘parents adoptifs’ pour les intégrer ensuite dans la société russe.”

“L’Ukraine a déjà identifié plus de 16 000 enfants enlevés de cette manière. 6 000 cas ont été vérifiés par nos partenaires internationaux. […] Le nombre réel est peut-être beaucoup plus élevé. La Russie elle-même, dans ses vidéos propagandistes, en automne 2022, se vantait d’avoir transféré d’Ukraine 150 000 enfants qui ‘nécessitaient d’être adoptés’.” Cependant, commente Evropeïska Pravda :

“Il encore trop tôt pour savoir si cet épisode-là entre dans les plans ukrainiens. […] Il est important de souligner que cette affaire n’est pas le résultat d’une plainte déposée par l’Ukraine.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :