Publicité

Manchester City-Real Madrid: Guardiola soulagé de mettre "une année de souffrance" derrière lui

Il n'a plus à ronger son frein. Un an après l'incroyable retournement de situation signé Rodrygo et Karim Benzema, avec deux buts dans les dernières minutes et un troisième en prolongation, Manchester City s'est donc vengé en écrasant 4-0 le Real Madrid pour se hisser à son tour en finale de la Ligue des champions. C'est un soulagement pour Pep Guardiola, comme il l'a reconnu en interview d'après-match.

"J'avais le sentiment qu'on avait dû encaisser une année de souffrance après [la défaite] l'an dernier. Cela avait été si douloureux, lorsque des gens avaient critiqué le manque de personnalité des joueurs. Un an après, on montre à nouveau à quel point ce groupe de joueurs est spécial", a-t-il souligné.

"On fait la fête, mais on n'a pas beaucoup de temps"

"Mais il faut féliciter toutes les personnes dans l'organisation, du président et du propriétaire au moindre employé, tout le monde travaille dans un but précis, a ajouté l'entraîneur catalan. Quand on atteint la finale de la Ligue des champions, on fait la fête, mais on n'a pas beaucoup de temps parce qu'on a une chance de remporter la Premier League dimanche, bon, c'est un problème sympa à avoir. Demain on fera un petit-déjeuner avec toutes les familles, un jour de repos et on préparera le match de dimanche".

Manchester City, qui compte en championnat quatre points d'avance sur Arsenal malgré un match en moins, accueille Chelsea pour la 37e journée de Premier League. Les coéquipiers d'Erling Haaland devront ensuite se défaire de Brighton (24/05) puis de Brentford (28/05), et enfin de Manchester United en finale de FA Cup (03/06), avant de se frotter à l'Inter pour viser le premier sacre européen de l'histoire du club mancunien. Cette affiche inédite se tiendra le 10 juin à Istanbul.

Article original publié sur RMC Sport