Publicité

Manchester City-Liverpool: le choc accouche d'un nul à Anfield, la course au titre continue en Angleterre

Même sans vainqueur (1-1), le choc a tenu toutes ses promesses entre Manchester City et Liverpool. Vainqueurs aux points, les Reds pourront regretter les occasions manquées en fin de partie, celles qui leur auraient permis de reprendre leur place en tête de la Premier League. Qu'à cela ne tienne, le trio en tête du championnat (Arsenal, Liverpool, Manchester City) se tient dans un mouchoir de poche et les 10 dernières journées de la saison en championnat promettent le feu niveau suspense.

De Bruyne et Stones donnent l'avantage à City

Bien rentrés dans le match, les hommes de Pep Guardiola ont été les premiers à frapper. À la 23e minute, pendant un temps fort des Reds, City a profité d'un corner parfaitement frappé par Kevin de Bruyne sur le côté droit pour prendre l'avantage. Curieusement esseulé au premier poteau, John Stones ne s'est pas fait prier pour dévier le cuir dans les filets du pied droit et inscrire son premier but de la saison en championnat (0-1, 23e).

Présents dans l'intensité, arrivant à approcher les buts d'Ederson, les hommes de Jürgen Klopp ont eu beaucoup plus de mal à inquiéter le portier brésilien dans le premier acte (une seule frappe cadrée). Les trop nombreuses positions de hors-jeux de Darwin Nunez ont irrité également les supporters dans les tribunes...

Les Reds profitent de l'erreur d'Aké pour recoller

Mais parce qu'une mi-temps ne ressemble pas toujours à une autre, c'est bien par l'attaquant uruguayen que Liverpool va recoller au score. Et les Reds n'oublieront pas de remercier Nathan Aké, dont la passe mal assurée en retrait a été interceptée par Nunez juste devant Ederson. Lancé, le Brésilien n'a pas pu s'empêcher de faucher le numéro 9 et provoquer un penalty... Alexis Mac Allister n'a pas manqué l'offrande (1-1, 50e). Cette erreur des Citizens ne sera pas sans conséquence puisque quelques minutes plus tard, Ederson, touché au genou gauche lors du choc avec Nunez, a laissé sa place à Stefan Ortega.

Revigorés, avec notamment l'entrée en jeu de Mohamed Salah, les Reds ont multiplié les offensives. Mais ni Luis Diaz (62e, 63e) ni Darwin Nunez (70e), ni Jarell Quansah (79e) ne sont parvenus à mettre à profit leurs belles situations de but. Les regrets pourront exister côté Liverpool, mais la chance a, également, souri aux Reds en fin de partie quand Jérémy Doku, entré en jeu à la place de De Bruyne, a trouvé le poteau gauche de Kelleher (89e)... Au bout du temps additionnel, le même Doku a été tout proche d'accrocher Mac Allister dans la surface de réparation mais l'arbitre Michael Oliver n'a pas sifflé.

Ce dimanche soir, c'est donc Arsenal qui pointe en tête de la Premier League à la faveur d'une meilleure différence de buts sur Liverpool (64 points, +46 contre +39), tandis que City n'est qu'à une unité derrière. Le prochain choc entre les joueurs de Pep Guardiola et ceux de Mikel Arteta le 31 mars prochain devrait donner un indice supplémentaire sur la formation la plus à même de remporter le titre.

Article original publié sur RMC Sport