Publicité

Manche : mort de cinq migrants au cours d’une tentative de traversée

Cinq migrants sont morts en France dans la nuit de samedi à dimanche alors qu'ils tentaient de rejoindre une embarcation à la mer dans une eau glaciale pour traverser la Manche, le premier drame meurtrier de 2024 au large des côtes françaises.

Le préfet du Pas-de-Calais a rappelé sur les raisons sociaux que les principaux responsables sont les passeurs... Mais pour Olivier Barbarin, le maire du Portel, Londres et Paris doivent trouver des solutions :

"nous, les maires, sommes vraiment désemparés. Nous sommes là pour suivre, nous sommes là pour apporter des vêtements, pour apporter cette solidarité communale et nationale, mais derrière, nous sommes complètement impuissants. Je pense qu'il va vraiment falloir trouver. solutions entre la France et l'Angleterre".

Le parquet de Boulogne-sur-Mer a précisé que le bateau avait été mis à l'eau avec 12 à 15 passagers à bord. D'autres personnes étaient également sur le point d'embarquer, mais ont du finalement annuler leur départ à cause de la houle et de la marée montante. Un bateau de sauvetage français a réussi à sauver 32 personnes.

Dans une interview accordée dimanche à la télévision américaine, le Pape François a insisté sur le fait que les migrants ne devraient pas se retrouver face à des portes fermées et souligné la nécessité de leur venir en aide dans les pays.