Mali : Ibrahim Boubacar Keïta est mort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ibrahim Boubacar Keïta se disait attaché aux idéaux de gauche.
Ibrahim Boubacar Keïta se disait attaché aux idéaux de gauche.

« Le président IBK [Ibrahim Boubacar Keïta] est décédé ce matin à 9 heures [GMT et locales] à son domicile, à Bamako », a indiqué à l?Agence France-Presse un membre de sa famille. Cette information a été confirmée par plusieurs membres de cette même famille. Il avait 76 ans et était suivi de près sur le plan médical ces dernières années. Il avait été évacué vers Abu Dhabi en septembre 2020 avant un retour sous surveillance à Bamako. Son dernier séjour aux Émirats arabes unis remontait à novembre 2021.

Élu président du Mali en septembre 2013, puis réélu en 2018, Ibrahim Boubacar Keïta avait été renversé par des militaires en août 2020. Son décès intervient alors que son pays, déjà plongé dans une grave crise sécuritaire et politique depuis le déclenchement d?insurrections indépendantistes et djihadistes en 2012, fait aussi face à de lourdes sanctions économiques et diplomatiques prises par la communauté des États d?Afrique de l?Ouest (Cedeao).

Les réactions d?officiels et de Maliens anonymes ou connus se succèdent ces dernières heures. Du côté du pouvoir actuel, le chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop s?est dit « attristé d?apprendre la disparition de l?ancien président Ibrahim Boubacar Keïta » et s?est incliné dans un message sur Twitter « avec une grande émotion devant sa mémoire ». L?ex-président du Niger Mahamadou Issoufou, camarade du défunt ex-dirigeant au sein de l?Internationale socialiste, a salué « un homme cultivé, un grand patriote et un [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles