Publicité

Maladies cardiovasculaires : cette intolérance alimentaire répandue renforcerait les risques

Les maladies cardiovasculaires sont "la première cause de mortalité dans le monde", rappelle l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur son site. Si certains facteurs de risque "comportementaux", tels que le tabagisme ou encore le manque d'activité physique, sont pointés du doigt, une simple intolérance alimentaire pourrait également être mise en cause : c'est le constat dressé par des chercheurs de l'Université d'Oxford (Royaume-Uni), dans de nouveaux travaux parus dans la revue BMJ Medicine.

Ils ont analysé les données de 469.095 adultes âgés de 40 à 69 ans, issues de l'étude "UK Biobank" menée entre 2006 et 2010. Parmi les participants, 2.083 souffraient d'une intolérance au gluten, également appelée maladie coeliaque. En revanche, ils ne présentaient pas de pathologies cardiovasculaires. "La maladie cœliaque a été associée à un risque accru de maladie cardiovasculaire", avancent d'emblée les scientifiques.

En effet, près de 40.687 incidents liés à des troubles cardiaques sont survenus lors d'une période de suivi de douze ans, dont 218 chez des patients touchés par une intolérance au gluten : cela équivaut à un taux d'incidence annuel de 9 personnes sur 1.000, contre 7,4 sur 1.000 pour celles n'ayant pas montré de signes de maladie coeliaque.

Selon les chercheurs, les participants qui souffrent d'une intolérance au gluten ont 27% de risques supplémentaires de développer une maladie cardiovasculaire, comme une crise cardiaque ou encore un accident vasculaire cérébral (AVC). (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite