Publicité

Maladies auto-immunes : on sait enfin pourquoi 4 malades sur 5 sont des femmes

Lupus, sclérose en plaques, arthrite, psoriasis, vitiligo, maladie de Crohn... Toutes ces maladies sont auto-immunes, c'est-à-dire qu'elles découlent d'un dérèglement du système immunitaire, qui se met à "attaquer" l'organisme qu'il doit normalement protéger. Il existe une centaine de pathologies auto-immunes, qui touchent à 80 % de femmes, contre 20 % d'hommes. Un constat inégalitaire fait depuis très longtemps, que science n'a jamais su expliquer. Des chercheurs de l'Université de Stanford pensent néanmoins avoir craqué le code, et résolu ce mystère biologique vieux de plusieurs décennies.

Dans un article publié jeudi dans la revue Cell, rapporté par le Washington Post, les scientifiques expliquent avoir de nouvelles preuves accusant la molécule Xist, que l'on trouve uniquement chez les femmes, d'être l'un des principaux responsables de ces maladies. En effet, cette molécule existe pour réguler les deux chromosomes X de la femme, qui, sans elle, surproduiraient certaines protéines. Mais ce faisant, Xist génèrerait aussi d'étranges réponses chimiques, liées à de nombreuses maladies auto-immunes. C'est ce qu'ils ont constaté chez les souris, mais aussi chez l'humain.

Auparavant, on pensait que la différence entre hommes et femmes était liée aux hormones, ou bien par la simple présence de chromosomes X. Les hommes qui possèdent deux chromosomes X, un syndrome rare, étant bien plus à même de développer ces maladies. Cependant, l'étude indique que ce n'est pas la seule présence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu’est-ce que le syndrome des ovaires polykystiques ?
Maladie de Charcot : après douze ans d'attente, un traitement prometteur voit enfin le jour
Nos astuces pour se débarrasser naturellement des glaires dans la gorge
Perrier, Vittel, Hépar, Cristaline : c'est quoi ce nouveau scandale des bouteilles d'eau ?
Et si on diagnostiquait Alzheimer avec une simple prise de sang ?