Maladie de Parkinson : une sexualité impactée

·1 min de lecture

A l'occasion de la journée mondiale de la maladie de Parkinson, l'association France Parkinson s'est intéressée aux troubles sexuels engendrés par le syndrome. Contrairement aux idées reçues qui attribuent cette dégénérescence aux personnes du grand âge, l'âge moyen auquel elle est détectée est 58 ans. Rappelons que Parkinson touche plus de 200 000 personnes en France. Toute une série de modifications corporelles et quotidiennes découlent de cette découverte, altérant radicalement la qualité de vie des patients.

La question de l'intimité dans le cas d'une maladie neurodégénérative est essentielle. Parkinson entraîne des symptômes moteurs chez les patients atteints et altère les fonctions physiologiques et les organes génitaux. Cela est directement du à la carence en dopamine, au coeur de la maladie. En 2013, 727 personnes touchées étaient interrogées sur leur sexualité, 40% répondaient être victimes de troubles sexuels et s'en trouver affectés. 60% des femmes soulignaient avoir vu leur vie sexuelle impactée dès le tout début de la maladie.

Des troubles sexuels dont il faut oser parler

Concrètement, chez les hommes cela se manifeste par des troubles de l'érection et de l'éjaculation. Chez les femmes, la lubrification est diminuée du fait des modifications du système nerveux central et la libido chute pour les deux sexes. Plusieurs patients témoignent de douleurs durant les rapports sexuels. Toutes ces observations marquent l'importance d'y (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Vous n'arrivez jamais à terminer votre running ? Voici 6 astuces !
COVID-19 : les chiffres en France ce 10 avril : 30 238 patients hospitalisés dont 5 769 en réa
Hippocrate, plongée dans le système D des urgences à l'hôpital
Une femme urine de l'alcool sans en avoir consommé
Vaccin contre le VIH : des essais cliniques prometteurs sont en cours