Publicité

Maladie à corps de Lewy (MLC) : le mari de Catherine Laborde a repéré la maladie de sa femme grâce à un signe anodin

Thomas Stern a donné des nouvelles de sa femme, Catherine Laborde, sur le plateau de Touche pas à mon poste ce jeudi. Il a aussi raconté comment il avait découvert sa maladie.

C’est un signe qui aurait pu passer inaperçu mais qui a mis la puce à l’oreille de Thomas Stern. En le repérant, le mari de Catherine Laborde l’a poussée à faire des examens complémentaires. L’ancienne présentatrice météo de TF1 est depuis suivie pour traiter la maladie à corps de Lewy (MLC), une maladie neurodégénérative complexe qui touche plusieurs parties du cerveau.

"J'ai découvert qu'elle tremblait légèrement de la main droite, comme ça, en la regardant", a expliqué Thomas Stern dans l’émission de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste, ce jeudi. Les tremblements peuvent en effet survenir après plusieurs années ou dès les premiers stades de la maladie.

VIDÉO - Catherine Laborde et son mari Thomas Stern nous parlent de la maladie à corps de Lewy

Pas de traitement curatif actuellement

"Les premiers symptômes peuvent être très légers et sans conséquences, comme une modification de l’écriture manuscrite, une démarche traînante, des blocages, des problèmes d’équilibre puis des chutes, une expression figée, une réduction de l’intensité de la voix, précise France Alzheimer. S’ils sont précoces, le diagnostic initial peut être, à tort, celui de la maladie de Parkinson", comme cela a été le cas pour Catherine Laborde. Les autres signes évocateurs de la maladie à corps de Lewy sont des troubles cognitifs, du sommeil, du comportement et de l’humeur ou encore des hallucinations.

Après 28 ans de présentation météo, Catherine Laborde a mis fin à sa carrière le 1er janvier 2017. Ce n’est qu’en octobre 2018 qu’elle a révélé souffrir de la maladie de Parkinson, avant de préciser qu’il s’agissait de la maladie à corps de Lewy.

Lors de son passage dans Touche pas à mon poste, Thomas Stern a également donné de ses nouvelles : "Disons qu'elle a une évolution très lente de cette maladie, parce que Catherine est malade depuis quatre ou cinq ans, alors qu'en général c'est une maladie qui fonctionne beaucoup plus vite." Pour autant, "elle ne va pas mieux, parce qu'elle a des troubles du langage et de l'expression, et beaucoup de perte de stabilité et de motricité... Mais elle n'est pas non plus complètement handicapée." Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement curatif de la maladie à corps de Lewy, seulement des traitements capables de ralentir sa progression.

VIDÉO - Tout ce que vous ne saviez pas sur Catherine Laborde