Publicité

Voici le mal dont souffrent de plus en plus les joueurs de jeux vidéo

Mario Kart, Fortnite, FIFA... il existe une grande diversité de jeux vidéos offrant des moments de convivialité entre amis, ou permettant de se mesurer aux meilleurs grâce au jeu en réseau. Les aficionados de ces parties connectées sans fil utilisent la plupart des casques pour s'offrir une meilleure immersion ou encore pour communiquer avec leurs adversaires du jour.

Un article publié dans la revue BMJ Public Health fait état de pas moins de 14 études, lesquelles portent sur pas moins de 50 000 personnes. Elles ont mis en exergue l'existence d'une corrélation entre la pratique intensive de jeux vidéos et les pertes auditives ainsi que les acouphènes. La faute notamment, à ces fameux casques.

Pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la limite d'exposition au son sans risque est de 80 décibels pour une durée totale de 40heures par semaine. Au-delà, les risques augmentent de mettre en danger ses capacités auditives.

Or les joueurs des jeux vidéos de guerre comme Counter Strike ou encore le très célèbre Call Of Duty sont exposés à des sons pouvant atteindre de 88,5 à 91,2 dB. Et lorsque les tirs des joueurs se font en rafale, le niveau explose, jusqu'à 119 dB. Il semblerait donc que ces jeux soient particulièrement bruyants. Or ils font partie des plus populaires.

Deux méthodes permettant de limiter les pertes auditives. Évidemment, la plus simple reste de réduire le son lorsque l'on joue à des jeux vidéos, voire à limiter le port du casque. Certains casques possèdent d'ailleurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quels sont les aliments riches en zinc ?
Alcool en France : région la plus avinée, excès chez les femmes... Ce que dit une nouvelle enquête
Et si les nouveaux antibiotiques se trouvaient au fond de l'océan ?
Bien nettoyer ses lunettes : voici les astuces pour ne pas les abîmer !
Comment le virus Zika pourrait aider à la lutte contre le cancer