Publicité

Mal classé dans les enquêtes d'opinion, Gérald Darmanin s'affiche avec ses enfants dans Paris Match

Dans l'intimité de Beauvau. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'affiche ce mercredi 21 février aux côtés de ses enfants et de son épouse dans le dernier Paris Match. Au téléphone à son bureau, son fils sur ses genoux, le ministre confie que "sa famille lui permet de relativiser les difficultés politiques".

Confidences sur sa vie de famille, loi immigration, ambition politique... Gérald Darmanin se confie dans une longue interview dans laquelle il laisse à nouveau planer le doute sur son éventuelle candidature à la présidentielle de 2027, une question "qui se posera bien assez tôt".

Communication et omniprésence médiatique

Porteur d'une loi immigration depuis largement censurée par le Conseil constitutionnel et désormais ministre du gouvernement de Gabriel Attal, Gérald Darmanin continue d'occuper l'espace médiatique ces dernières semaines: plainte pour diffamation déposée par Karim Benzema à son encontre classée sans suite, proposition de fin du droit du sol à Mayotte ou encore demande d'expulsion d'un imam aux propos polémiques...

Une omniprésence perceptible par les Français. Véronique Reille-Soult, spécialiste de l'opinion et présidente de Backbone Consulting, souligne sur notre antenne que Gérald Darmanin "est l'un des ministres les plus cités, les plus évoqués et qui suscite le plus de messages chaque semaine".

Moins populaire que Gabriel Attal

Mais notoriété n'est pas forcément synonyme de popularité. Dans une nouvelle enquête de l'Ifop diffusée le mardi 20 février, le ministre de l'Intérieur récolte 39% d'opinion favorable.

C'est mieux qu'Emmanuel Macron, qui n'obtient que 36% d'opinion favorable, mais Gérald Darmanin est loin d'être aussi populaire que son Premier ministre. Avec 53% d'opinion favorable, Gabriel Attal arrive en tête du classement des personnalités politiques préférées des Français.

"Quand vous faîtes un nuage de mots, que vous regardez les mots qui ressortent (pour Gérald Darmanin, NDLR), le mot 'plainte' ressort tout le temps. Quand on fait des segmentations les femmes, et en particulier les jeunes femmes n'apprécient pas monsieur Darmanin car il symbolise pour elles la réalité de l'abus de pouvoir", explique Véronique Reille-Soult sur notre antenne, évoquant une communication "à l'ancienne".

Bonne ou mauvaise, cette opération arrive à un moment loin d'être anodin pour Gérald Darmanin: le ministre, longtemps accusé de viols, a été définitivement mis hors de cause par la Cour de cassation qui a confirmé le non-lieu.

Article original publié sur BFMTV.com