Publicité

MAISONS DE L'HORREUR. Cet homme qui a osé racheter pour une bonne raison la demeure de Michel Fourniret

A Sart-Custinne, il y a une maison tristement célèbre. C'est au 18 rue de Vencimont de cette commune en Belgique que Michel Fourniret et son épouse Monique Olivier ont été arrêtés par la police le 26 juin 2003, après la tentative ratée d'enlèvement de la petite Marie-Ascension. Neuf ans après leur arrestation, et alors que cette bâtisse avait été laissée à l'abandon, elle a été vendue aux enchères "par le même notaire qui l'avait cédée à Fourniret en 1992" selon Le Parisien. C'est Jacques de Suray, un "ancien exploitant agricole reconverti en agent immobilier avisé" qui a acheté cette maison de l'horreur pour 57.000 euros. A l'époque âgé de 82 ans, cet homme confiait avoir "fait cette offre sans même visiter la maison" du monstre des Ardennes.

S'il a acheté la maison de Michel Fourniret, c'est pour "faire une bonne action pour que les familles victimes de cet homme aient une réparation financière". A l'époque, Jacques de Suray voulait raser la demeure et "donner les pierres à ceux qui veulent", mais cette demande lui a été refusée. Il l'a finalement revendue en 2013 à Didier, un habitant de Dinan. "Au début, nous avons vidé l'habitation. Elle était dans un état pitoyable. La protection civile avait tout retourné, racontait cet acheteur. Et puis, il y avait encore plein d'affaires de Fourniret, de la nourriture pourrie dans le frigo ou ses vêtements." Sur les ondes de Sud Radio, il expliquait avoir acheté cette maison sans penser aux (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Disparition de Leslie et Kevin : l'enquête se précise, nouveau coup de théâtre dans l'affaire
Elle estime que sa fille de 11 ans est trop vieille pour les câlins
Constance Marten : qui est cette proche de la famille royale au coeur d'une affaire sordide et écoeurante ?
Meuse : les policiers font une horrible découverte sur l'ordinateur d'un agent de crèche
Elle tombe enceinte sous contraceptif, son bébé naît avec son stérilet dans la main